Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 20:43

Je vous partage ce petit jeu qui n'est pas à proprement parler sur une thématique spirituelle mais qui peut s'en approcher si on est sensible aux clins dieu.

Il a été conçu par  Jeanne Suhamy, fondatrice de l'agence de communication Aphania, pour souhaiter ses voeux à ses clients et amis.

Vous cliquez sur une carte et vous découvrirez un souhait personnalisé pour 2021 qui correspondra peut-être à l'esprit dans lequel vous vivrez cette nouvelle année.

Pour l'anecdote mon épouse Sophie qui est calligraphe et enlumineuse dans son temps libre et dans son âme a choisi le carte 7. Vous pourrez apprécier la synchronicité de ce choix.

Marc-Elie

Petit jeu supplémentaire : pourquoi j'ai illustré cet article avec ce végétal ?

Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania
Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania
CHOISISSEZ
Carte de voeux 2021 d'Aphania
VOTRE CARTE
Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania
Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania Carte de voeux 2021 d'Aphania

Si le tirage ne fonctionnait pas allez sur le site d'Aphania ci-dessous pour recommencer.

Le jeu complet est ICI

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 20:24

Anne Ducrocq, auteur et éditrice bien connue, se livre dans l'émission "Un coeur qui écoute".

Editrice au Seuil, auteur de vingt-cinq livres, Anne Ducrocq vient de publier "Le bonheur ça se pratique" (Ed. de la Martinière).

L'auteur y parle de son intranquillité, une situation peu confortable mais féconde, qui suppose d'être sans cesse dans un travail.

En effet, dans cette quête, rien n'est donné, rien n'est acquis. D'où l'idée du titre de cet ouvrage où la vision chrétienne du monde affleure : le bonheur, ça se pratique.

Sur le plateau de KTO, elle évoque aussi sa joie d'animer des ateliers d'écriture où elle aide des personnes à se relever grâce à la rédaction.

Et d'autres de ses livres

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 20:48

Vous pleurez…
Elle vous regarde…
Elle demande : 
« Vous pleurez pour quoi ? »
Vous dites que c’est à elle de dire pourquoi vous pleurez, que c’est elle qui devrait le savoir.
Elle répond tout bas, dans la douceur :
« Parce que vous n’aimez pas »
Vous répondez : « c’est ça »
Elle vous demande de le dire clairement.
Vous lui dites : « je n’aime pas ».
Elle dit : « jamais » ?
Vous dites : « jamais ».
La maladie de la mort, « c’est ça ».
 
Marguerite Duras dit là, de façon théâtrale, ce que disait déjà Sören Kierkegaard de façon magistrale :
La maladie de la mort, c’est le péché.
Le péché, c’est le désespoir.
Le désespoir, c’est de ne plus vouloir aimer…
C’est la maladie de notre temps :
« l’Amour n’est pas aimé ».
On ne s’en défend même pas, on s’en moque.

Plus que n’importe quel virus, la haine et la peur prolifèrent, elles muent, polymorphes elles tuent.
« Celui qui n’aime pas demeure dans la mort,
celui qui aime demeure en Dieu et Dieu en lui. »
Cela fut écrit longtemps avant Marguerite Duras et Sören Kierkegaard.
« La vie véritable c’est de le connaître Lui, le seul vrai Dieu » : l’Amour qui se donne.

Vivre sans aimer est-ce encore vivre ?
N’est-ce pas seulement exister ?
Exister sans vivre est-ce vraiment exister ?
N’est-ce pas être déjà mort comme vivre en aimant n’est-ce pas déjà être ressuscité ?

Vous dites : « De l’amour il n’y en « a » pas en moi ».
Heureusement ! Si vous en aviez, vous le garderiez, vous le préserveriez, vous en avez tellement envie, tellement besoin.

L’amour, c’est donner ce qu’on n’« a » pas.
Vous êtes riches de ce que vous ne posséderez jamais…
 

- Jean Yves Leloup, Janvier 2021
 

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article
Repost0