Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 23:59
Abd-el-Kader combattant de la liberté et mystique

« Quel plus grand bonheur peut surpasser l’amour de l’homme pour l’humanité ? S’il n’y a pas d’amour en nous, appartiendrons-nous à une religion droite ? Bien sûr que non. L’amour est l’unique fondement.»

« La religion est unique. Et ce par l’accord des prophètes. Car ils n’ont été d’un avis différent que sur certaines règles de détail. […]

Si les Musulmans et les Chrétiens avaient voulu me prêter leur attention, j’aurais fait cesser leurs querelles : ils seraient devenus, extérieurement et intérieurement, des frères.

Mais ils n’ont pas fait attention à mes paroles : la Sagesse de Dieu a décidé qu’ils ne seraient pas réunis en une même foi (ray’).

Ne fera cesser leurs divergences que le Messie lorsqu’il viendra.

Mais il ne les réunira pas seulement par la parole, bien qu’il ressuscite les morts et guérisse l’aveugle et le lépreux. Il ne les réunira que par le sabre et la lutte à mort. […]. »

Emir Abd-el-Kader

Abd el-Kader est né au sein d'une famille chérifienne qui lui inculque très tôt le respect de la religion. Lorsque les Français foulent les terres de l'Algérie, il ne peut réprimer sa colère. Il profite de l'instabilité du pays pour convaincre les tribus de l'Oranie de le soutenir dans son combat. Ces dernières le proclament alors Sultan. Peu à peu, il étend son pouvoir sur la région et se lance dans une guerre sainte qui durera quinze ans. 

Il perpétue de nombreuses attaques contre les français. Il leur inflige notamment la défaite de la Macta, en 1835. Il parvient à rallier d'autres tribus à sa cause mais le général Bugeaud ne l'entend pas ainsi. 

Sous son commandement, le duc d'Aumale prend la smala d'Abd el-Kader en 1843, obligeant ce dernier à s'enfuir au Maroc.

Le fugitif y trouve un soutien considérable, mais la défaite de la bataille de l'Isly contraint le sultan marocain à l'expulser.  

De retour en Algérie, Abd el-Kader poursuit sa lutte mais est arrêté en 1847 et emprisonné en France. Napoléon III le libère en 1852. Il mène une fin de vie tranquille à Damas en se consacrant à la méditation et à l'écriture mystique. 

_______________________________________________________________________________________________

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

 

___________________________________________________________________

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Textes Vidéo
commenter cet article

commentaires