Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 23:12
La compagne de l’homme

« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître… »
a si justement proclamé le poète des Nuits, Alfred de Musset.
Comme c’est vrai !

Du berceau à la tombe,

la souffrance est l’inséparable compagne de l’homme.

Elle est partout, elle et en nous,
elle est autour de nous.
Le monde entier est son domaine,
Mais son domaine privilégié
en même temps que son meilleur auxiliaire,
c’est l’homme à qui il suffit d’exister
pour en être la victime plus ou moins impitoyable.
Qui que nous soyons,
La souffrance coule intarissable
De notre substance d’homme.
Y a-t-il un seul cœur humain
Qui n’ait sa blessure
Plus ou moins cachée et saignante ?
La souffrance gémit partout…
Elle commence avec le nouveau-né
Qui pleure de naître
Jusqu’à l’heure terrible où la mort,
À deux genoux sur notre poitrine,
Nous coupera le dernier souffle.
Souffrance de l’enfant près du lit de sa mère mourante,
De la mère sur un berceau vide ;
Souffrance de la jeune fille
Qu’un fiancé a lâchement abandonnée,
De l’époux qui apprend que sa femme
Est partie avec l’adultère ;
Souffrance des victimes de la route, du rail et de l’air ;
Souffrance des pauvres
Qui n’ont pas de pain et qui ont froid ;
Souffrance des malades qui attendent
La guérison ou la mort ;
Souffrance du cœur ulcéré, du corps infirme,
Maltraité de toutes les manières…
Souffrance qui est partout
Et qui martèle, pilonne, ronge la chair,
Eteint l’esprit, fait agoniser le cœur.
Souffrance qui grimace
Sous la vie de confort et de luxe,
Comme sous la vie de pauvreté et de dénuement ;
Souffrance qui fait pleurer les doux yeux de la charité,
Tord la bouche de la haine,
Griffe en passant le pur visage de la beauté
Et sculpteur de génie, comme dit le Père Sanson,
Modèle de ses doigts d’acier l’argile du masque humain.
Vraiment, la douleur est le maître de l’homme
Et face à elle, il restera un éternel apprenti,
Celui qui ne la dominera jamais.
Tant d’hommes ont pourtant au cours des âges
Tenter de la dominer et de la faire disparaître
Et que n’ont-ils pas fait pour aboutir au succès ?
Hélas ! Vains efforts,
Elle continuera de faire partie intégrante
De la vie humaine.
Aussi la sagesse nous commande-t-elle
D’apprendre à l’utiliser,
À la transformer
Et de destructrice qu’elle peut être,
À la rendre constructrice.
Quelqu’un nous a livré le secret…
C’est l’homme des douleurs,
Celui que nous contemplons le vendredi saint mourant
Sur la croix pour notre salut .


ABBÉ CRETTOL

 
_________________________________________________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc-Elie
commenter cet article

commentaires