Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 23:24
Il nous a libérés !

Lorsque Laurence fut convoquée chez son patron et que celui-ci lui annonça sans ménagement qu'il allait la licencier pour compression de personnel, elle resta sans voix, stupéfaite ! Elle qui s'était toujours donnée à son travail et avait gagné la confiance du PDG...

Celui-ci lui parla longtemps, expliquant les difficultés de l'entreprise. Mais voici que, assise en face de lui, Laurence l'écoutait de moins en moins, car quelque chose d'inattendu naissait en elle.

Et soudain une joie énorme la saisit : elle qui se croyait tenue de plaire à tout le monde et surtout aux personnes qui détenaient une autorité n'avait plus besoin de montrer un visage qui n'était pas réelle-ment le sien ! Fini le temps de la bonne élève : plus besoin de paraître, de faire plaisir, comme elle l'avait toujours fait depuis son enfance. C'est ainsi qu'elle sentit l'appel profond à être elle-même, enfin !

Une nouvelle Laurence naissait, qui accomplissait un pas décisif dans son humanité. Ce pas avait certes été préparé par un travail thérapeutique. Mais elle ressentit la soudaineté de la mutation comme un éveil venu des profondeurs abyssales, où se tient le Maître de la Vie.

C'est donc sans récriminer qu'elle quitta son interlocuteur surpris. Elle retourna provisoirement à son ordinateur et offrit à ses collègues intriguées un visage dilaté par un grand rire intérieur.

Tout le sens de la Pâque tient en 15 mots écrits par l'apôtre Paul dans sa lettre aux Romains (6,8) : « Si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Lui »

Bien avant que son cœur cesse de battre, tout homme affronte mille morts : un échec grave, un deuil cruel, une maladie invalidante, un licenciement sans préavis, un vieillissement solitaire, mais aussi une addiction à l'alcool ou aux messageries roses, une incapacité à vivre des relations humaines justes et suivies...

Le risque, tapi à la porte de l'âme, est de se laisser aller, de s'habiller de découragement, d'entrer dans l'enfer de la colère ou de l'amertume.

Se pose alors avec insistance la question : et maintenant ? Vais-je me laisser enfermer dans la prison du malheur ? Question universelle que la Bible exprime avec force : « C'est la vie et la mort que j'ai mises devant vous ! »

Et certes, ces deux-là, nous les avons tous les jours en face de nous, dans toutes les petites décisions quotidiennes. Mais le livre sacré d'ajouter avec confiance : « Tu choisiras la vie ! » (Deutéronome 30,19).

Les chemins qui mènent à la vie prennent des noms multiples. On parle alors de « capacité à rebondir », de « résilience » (Boris Cyrulnik), ou de « courage d'être » (Paul Tillich)... Dans la tradition chrétienne, ce dynamisme se nomme « résurrection », c'est-à-dire jaillissement nouveau, relèvement.

Toute résurrection est accompagnée et vivifiée par celle du Christ.

De lui rayonne cette puissante énergie de régénération offerte à tout homme. Nous la nommons Souffle divin. Celui-ci, sans trêve, accompagne l'entrée dans un amour renouvelé de la vie. Car le divin Pédagogue ne cesse d'oeuvrer, chez les personnes comme dans nos sociétés.

Jésus le disait tranquillement : « Mon Père, jusqu'à présent, est à l'œuvre, et moi aussi je suis à l'œuvre » (Jean 5,17). Son ouvrage est de révéler aux hommes leur dimension divine et de leur permettre de croître en humanité et en foi.

Tel est le mystère de Pâque : la manifestation dans une vie humaine du Maître intérieur, le Ressuscité, qui, à travers les aléas de l'existence, ouvre un chemin d'accomplissement humain. 

BENOÎT BILLOT
Le grand œuvre de Pâque

_______________________________________________________________________________________

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Textes
commenter cet article

commentaires