Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2019 4 16 /05 /mai /2019 22:55
La Lettre de Béthanie 162

Gorze, mai 2019

 

 

Chers amis,

 

Vivre en jubilant ! Telle est l'invitation que nous propose l'Eglise, plus particulièrement en ce temps pascal. Il ne s'agit pas d'un souhait mais d'un appel à une ascèse ! Oui, il s'agit de jubiler pour s'exercer à la joie du Christ ressuscité.

 

En fait cette ascèse peut nous permettre, grâce à Dieu, de découvrir que la jubilation nous habite et qu'elle est déjà à l'œuvre en nous : qu'elle est notre nature essentielle. Dans ce monde friand de « mauvaises nouvelles » voilà donc une annonce qui certes ne passera pas au « 20 heures » des journaux télévisés, mais qui ouvre pour nous un espace lumineux d'espérance.

 

Tout le christianisme est témoignage de la joie du Christ ressuscité ou alors il n'est pas. C'est un critère de vérification pour chacun d'entre nous. Mon cœur tressaille-t-il d'allégresse en ce moment ? Réponse : oui ! Mais je l'ignore bien souvent... Cette joie vitale est l'énergie de base du Vivant quel qu'il soit et elle s'exprime dans la beauté.

 

Chaque forme, chaque mouvement, chaque geste peut devenir témoignage... Le témoin est un martyr car cette joie ne fait pas bon ménage avec notre égo avide de jouissance, de possession et de puissance ! Pour celui qui se libère des chaînes des désirs existentiels sans fin, s'ouvre alors un champ de possible tout à fait extraordinaire, complètement inattendu, constamment nouveau. Rendre témoignage du Christ, ici et maintenant, dans notre « être là » ...

 

« Ne me regardez pas, ce n'est pas moi, c'est l'Idée. » disait un jour la grande danseuse Isadora Duncan en présentant aux Sakharof une de ces créations. « C'était sa manière à elle de rendre témoignage à plus qu'elle-même en qui elle s'effaçait pour atteindre au sommet de son art. » commentait Maurice Zundel. « Quelque chose de plus grand que nous se passe en nous, et cela y compris lors de nos épreuves, si nous voulons bien y prêter attention et y consentir un peu. » dit un moine bénédictin.

 

Oui, l'épreuve peut être une grâce pour le jaillissement de l'évidence en moi d'un centre vital qui fait entrer ma vie dans un espace imprégné de « gravité ». Ce jaillissement paisible et grandiose de la Vie en moi demande de creuser et de « s'exercer avec acharnement » comme le dit saint Théophane le Reclus. Acharnement de la fourmi qui transporte sa charge dix fois plus lourde qu'elle-même.

 

« Ô moine » disait Bouddha, « contemple le bœuf éreinté qui marche dans la boue, il ne s'arrêtera pas avant d'en être sorti ! »... Un pas après l'autre... un jour à la fois ... à chaque jour suffit sa peine.

 

Notre vie existentielle avec ses obligations, ses tensions, son rythme trop rapide, nous engloutit bien souvent dans des zones d'aliénation et d'épuisement. Il est donc indispensable de retrouver une zone plus profonde, zone qui nous inspire dans nos actions et qui nous pose dans l'espace calme de notre être essentiel. La jubilation et l'exercice de la louange sont un des deux piliers de ce chemin résurrectionnel auquel nous sommes conviés. L'autre pilier est la louange silencieuse que l'on appelle aussi « prière respiration » ou « méditation sans objet. »

 

Ceux qui s'exercent dans ces deux domaines marchent sur leurs deux jambes et se fortifient en marchant. L'homme découvre peu à peu le secret originaire de la création ici et maintenant. C'est une chose qu'Olivier Clément appelle « rendre consciente la louange ontologique des choses ». « L'univers entier prolonge notre corps » dit-il, « il n'y a pas de discontinuité entre la chair du monde et celle de l'homme, le monde est le corps de l'humanité. » Tout est donc rempli de lumière, le ciel, la terre et l'enfer... Tout dans l'univers célèbre la résurrection du Christ car en Lui tout est fortifié !

 

Belle ascèse jubilatoire à chacune et à chacun... et n'oublions pas que l'oubli fait partie du chemin ! « Courage ! » dit Jésus à ses disciples : « J'ai vaincu le monde. » "Encore et encore en paix", exerçons-nous à la joie sans jamais nous décourager, car le Christ est ressuscité !

 

 

Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !

 

                     Père Francis

Télécharger la Lettre cliquer ICI

Partager cet article

Repost0

commentaires