Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 22:55
Un lumineux office du point du jour
Un lumineux office du point du jour
Un lumineux office du point du jour
Un lumineux office du point du jour
Un lumineux office du point du jour

Si la météo se montre favorable, le soleil levant traversera la cathédrale Saint-Cyr/Sainte-Julitte, demain, et illuminera la fresque surplombant le chœur roman où chaque 16 juin est célébré l’office des Laudes.

Rares sont les célébrations effectuées dans le chœur roman de la cathédrale. Le plus souvent, les fidèles font face au chœur gothique. Quelques dates font exception, tels la messe du dimanche de Pâques et l’office des Laudes, chaque 16 juin.

Jour dédié à saint Cyr et sainte Julitte, saints patrons de la cathédrale depuis l’an 802, le 16 juin est le seul jour de l’année où, si le ciel le permet, la lumière du soleil levant traverse, de part en part, la cathédrale pour illuminer la fresque du XIIe siècle représentant le Christ en gloire sur la voûte de la partie romane de l’édifice.

« Cet embrasement de la fresque romane au matin du 16 juin a justifié le désir des fidèles de venir le voir », se souvient Jacques Billout, curé de la paroisse de Nevers-centre.

101 mètres séparent la chapelle occidentale axiale de la voûte romane

L’office du point du jour, dit office des Laudes, car y sont récités des psaumes de louanges à Dieu pour lui rendre grâce du jour qui se lève, est à nouveau célébré dans la cathédrale chaque 16 juin depuis les années 80 seulement.

« Ça n’existait pas avant, tant que subsistait le mur séparant la partie gothique de la partie romane », se souvient le père Billout.

Ce mur avait été élevé après la Libération.

Les bombardements avaient dévasté la partie gothique de la cathédrale. La partie romane, elle, était intacte.

Un mur avait été édifié au niveau de la cinquième arche de la nef gothique en attendant la restauration du chœur gothique et des chapelles occidentales, et pour permettre que le culte se maintienne dans la cathédrale.

Depuis plus d’une trentaine d’années, c’est l’évêque du diocèse de Nevers, Mgr Michel Moutel, puis Mgr Francis Deniau, et depuis l’an dernier Mgr Thierry Brac de la Perrière, qui préside cette messe du 16 juin.

Si les nuages veulent recouvrir d’autres horizons que le ciel neversois, les premiers rayons du soleil pénétreront dans la cathédrale par le vitrail rouge, représentant le couronnement de la vierge, œuvre de Jean-Michel Alberola, dans la chapelle axiale occidentale, ainsi que par la grande verrière bleue de Claude Viallat, et traverseront les 101 mètres séparant les chapelles occidentales de la voûte romane pour magnifier les couleurs médiévales de la fresque du Christ en gloire.

Président de l’association des Amis de la cathédrale, Jean-Michel Drugeon s’émerveille en évoquant le souvenir de ces rares moments : « Le premier rayon éclaire le chapiteau de gauche, puis peu à peu la lumière du soleil occupe la totalité de la voûte et l’illumine. C’est sublime?! »

Jean-Christophe Henriet

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article

Repost0

commentaires