Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 23:55

Écoutez ce que racontent les vieux Grecs de chez nous.

Lorsque Jésus-Christ, Notre-Seigneur, ressuscita le troisième jour, personne ne voulait croire en Lui.

On Lui avait vu faire en sa vie beaucoup de miracles, mais ce miracle-là, on ne pouvait l’admettre.

Il fut renié par les disciples, renié par les apôtres, renié par les saintes femmes. Alors il vint chez sa Mère.

Or à ce moment, elle se tenait près du foyer, et faisait frire un poisson destiné à son souper et à celui de ses proches.

Le Seigneur lui dit :
« Salut femme ! Me voici, moi ton Fils, ressuscité comme il a été prédit dans l’Écriture. La paix soit avec toi. »

Mais elle se mit à trembler et s’écria pleine d’effroi :
« Si Tu es vraiment Jésus, mon Fils, accomplis un mirade afin que je croie en Toi. »

Notre-Seigneur sourit de ce qu’elle n’avait pas foi en Lui et dit :
« Voilà : je vais prendre ce poisson qui est là sur le feu et je lui rendrai la vie. Croiras-tu en moi alors ? »

À peine avait-il effleuré de ses doigts le poisson pour le soulever en l’air, que celui-ci se mit à frétiller et revint à la vie.

Alors la Mère du Seigneur eut foi dans le miracle, en son Fils ressuscité.

Et depuis lors ce poisson garde deux traces des doigts de Notre-Seigneur. »


Une autre version de la légende

Saint Pierre, apôtre de Jésus, puis premier évêque de la chrétienté, attrapa un jour le poisson sur l'ordre du Christ pour retirer de sa bouche une pièce d'or.

Depuis les flancs argentés de ce poisson portent une tache noire bordée de jaune qui serait selon la légende les empreintes digitales laissées par Saint-Pierre en retirant une pièce d'or de sa bouche.

L'empreinte de son pouce est demeurée et s'est perpétuée de génération en génération et le poisson porte toujours un gros point noir sur ses flancs !

C'est ce que raconte la légende, mais la mer de Galilée n'est pas l'habitat de ce poisson.

Certains disent que c'est suite à cette pêche, que ce poisson aurait quitté cette mer.

 

Le Saint-Pierre, Zeus faber dans notre cas, est un poisson des mers tempérées de la famille des Zéidés. Il vit près des côtes, sur les fonds rocheux et se nourrit de petits poissons, de crustacés et de mollusques.

Ce poisson à corps haut et extrêmement plat  est marqué d'une tache circulaire sombre sur ses flancs. Il peut mesurer jusqu'à 70 cm et peser jusqu'à 9  kg. La première nageoire dorsale est constituée de rayons épineux allongés. Des bosses épineuses sont à la base des nageoires dorsales et anales.

C'est un solitaire qui  chasse en dérive, et se nourrit de petits poissons, sardines mais aussi seiches et  crustacés. Il se déplace plutôt lentement en ondulant ses grandes mais inefficaces  nageoires dorsales et anales.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article

Repost0

commentaires