Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 22:57

Une vidéo récemment publiée sur le web qui n'est pas à proprement parler spirituelle mais qui interpelle l'homme dans sa responsabilité vis à vis de la terre et de ses frères et soeurs en humanité fait dialoguer le coronavirus comme s'il était une personne et une entité présentée comme une intelligence supérieure père du coronavirus.

Cette vidéo qui est métaphorique a été comprise par certains comme si cette entité supérieure était Dieu, un Dieu vengeur dans la droite ligne de certaines conceptions archaïques d'un Dieu redoutable et punisseur qui infligerait cette épreuve de l'épidémie du Covid-19 pour sanctionner l'humanité. 

Je vous laisse juge de cette controverse en regardant la vidéo et en lisant deux argumentations sur le sujet.

Commentaire 1 

Nous souhaitons réagir suite à la diffusion de la vidéo "petit Corona - discussion avec papa".

Nous sommes parfaitement d'accord avec la description des ravages causés par l'homme qui, par son inconscience et son avidité, bafoue les lois fondamentales de la nature sur les plans, bioéthique, écologique... À cet égard, la vidéo est très bien faite et très parlante.

Il ne manque qu'une chose à cette présentation : la conclusion, logique au vu de cette description, que la pandémie actuelle résulte de ce comportement irresponsable de l'homme... et de lui seul!

N'oublions pas que le virus est un organisme biologique, c'est- à - dire vivant et organisé qui répond à la logique de tout organisme vivant : rester en vie, se reproduire et se répandre... 

Pourquoi faut il y voir une intention extérieure à cette logique purement mécanique ? 

Malheureusement, ce n'est pas le message transmis par la vidéo. Elle met en scène le "petit" (le virus corona) et son "papa" qui l'envoie intentionnellement sur terre pour donner une leçon aux hommes égarés.

Et c'est là que cela dérape vraiment  à notre sens. 

Car qui est ce "papa"? 

Il nous paraît évident que, dans cette vidéo, le papa ne peut être que Dieu, qui, du haut de sa toute puissance, surplombe la terre, constate que les hommes déraillent depuis toujours et va leur envoyer une nouvelle calamité qui doit leur servir de leçon. Et ce n'est pas la première fois, comme il le précise lui-même. 

Si ce n'est pas Dieu, qui voulez-vous que ce soit qui puise être  doté d'un tel pouvoir ? 

La "conscience cosmique", nous suggère un ami. 

Bon ! mais d'abord, il faudrait l'appeler "maman", ensuite, il faudrait encore croire que la terre, la création, le cosmos est dotée d'une conscience morale autonome, personnalisée et pensante, qui, révoltée par les dérives humaines, pourrait donner des leçons à l'humanité en lui envoyant des calamités "pédagogiques".

On pourrait alors voir dans cette vidéo une fable allégorique et morale. Pourquoi pas ? 

Mais nous pensons que la grande majorité des lecteurs verra dans ce "papa ", tout simplement Dieu (Abba =papa) qui envoie le virus sur la terre, pour remettre l' homme dans le droit chemin, au prix de milliers de morts. 

Cela nous rappelle le Dieu terrible et tout puissant de l'ancien testament, qui, dans ce domaine, n'en est pas à son coup d'essai (voir notamment le déluge, les plaies dEgypte, Job...). Education à la trique pour cœurs endurcis !

Et c'est ici que nous sommes choqués.

Une telle conception de Dieu est à nos yeux, en totale contradiction avec l'image du Dieu trinitaire, Dieu d'amour et de miséricorde qui souffre avec l'homme. Qui est venu, par le Fils, partager notre condition. Qui s'est dépouillé de sa toute puissance et s'est fait fragile et vulnérable. Qui a souffert, a été rejeté, torturé, crucifié, et qui "n'a pas ouvert la bouche", par amour infini, inconditionnel pour sa créature. 

Relisons ce beau chant des impropères de la semaine sainte qui met si bien en relief le contraste saisissant entre la puissance de Dieu créateur et sa totale  soumission, par amour, à l'ignominie de sa créature. 

Comment un tel Dieu, qui n'est qu'amour et miséricorde, dont les "entrailles sont émues" par la faiblesse humaine, serait-il capable d'envoyer à l'homme la dévastation et la mort, sous la forme d'un virus ou de n'importe quelle autre calamité, fût-ce pour lui donner une "bonne" leçon ? 

Tout notre être chrétien et notre sensibilité théologique se hérissent devant une telle présentation erronée, nocive et toxique de Dieu.

Erronée, parce qu'en contradiction totale avec le Dieu d'amour révélé, manifesté par le visage du Christ. A ce propos, la "colère divine " est une expression anthropomorphique très approximative qui ne contredit pas la miséricorde et l'amour divins, mais est l'expression de la souffrance de Dieu pour sa créature qui s'égare et refuse son amour. 

Nocive, parce que c'est avec une telle conception (notamment) que l'Eglise à éloigné (et dégoûté) des milliers de gens de la foi chrétienne.

Toxique enfin car elle exprime cette mentalité qui fait dire à beaucoup de gens : si Dieu est tout puissant, Il peut mettre fin à la souffrance. Pourquoi alors ne le fait-il pas ? 

Et ici, c'est bien pire encore, puisque c'est lui qui envoie cette souffrance !

Et nous ne pensons pas du tout (comme un ami en faisait l'objection), que croire (au sens de "s'élancer vers, avec enthousiasme et confiance") en un Dieu qui nous aime infiniment et veille sur nous, nous rende passifs et irresponsables. 

Notre tradition nous enseigne que notre salut est le fruit d'une synergie entre la Grâce divine et notre propre travail intérieur. 

Merci de nous avoir lus jusqu'au bout. 

M. et F.  

Commentaire 2

Il n'est pas dit dans la vidéo que c'est Dieu qui envoie le corona bien sûr. Si on le pense c'est qu'on se fait encore une fausse image de Dieu.

Oui Dieu est amour mais le mal est bien là sur notre terre et il résulte en grande partie des actions de l'homme.

Cette vidéo est une métaphore pour une prise de conscience et dans le cadre chrétien la conclusion qui laisse à penser que l'homme peut s'en sortir tout seul et maîtriser seul ses passions est bien sûr une illusion par un chrétien car comme dit Jésus c'est impossible à l'homme et seulement à Dieu.

L'homme doit travailler à cette prise de conscience en se dépouillant du vieil homme mais ce n'est possible qu'en constatant nos faiblesses et en demandant l'aide et la grâce de Dieu. Néanmoins il est aussi vrai que Dieu laisse le monde à sa liberté et il ne contrecarre pas les afflictions qui l'affligent si on ne lui demande pas d'aide. C'est la prière associée aux efforts naturels de l'homme qui empêche le monde de sombrer.

C'est le mystère du mal et nombre de de messages de saints et de la Vierge rappellent que sans la prière, le jeûne et le repentir l'homme ne pourra pas atténuer voire éviter les désastres qui s'abattront sur lui car notre monde déchu reste jusqu'à la consommation des siècles une vallée de larmes puisque la mort physique y est présente.

A titre personnel il y a quand même une pédagogie positive dans ce fléau du coronavirus car quoiqu'on en pense c'est la croix du Christ qui est la clé de notre salut et le Christ nous dit de porter notre propre croix qui avec lui est un fardeau plus léger que sans lui.  C'est le paradoxe d'un Dieu d'amour qui nous aime et qui veut notre bonheur mais qui ne peut nous éviter la croix de notre liberté car elle seule est la clé du Paradis. 

M.

Commentaire 3

Manifestement cette vidéo ne laisse pas les personnes indifférentes.

Notre culture et notre éducation Judéo-Chrétienne est très sensible à toute expression où un père semble envoyer une vengeance à l’humanité parce que celle-ci ne se comporte pas bien selon lui. Et Bien sûr l’image d’un dieu vengeur se présente immédiatement à nous parce que la religion chrétienne a véhiculé par le passé cette image tronquée de Dieu.

Mais ne peut-on pas y voir une autre lecture ?

Nous préférons voir un Dieu d’amour, bon, compatissant et miséricordieux, qui souffre avec nous. Et je partage cette vision de Dieu qui est positive et correspond je crois à la réalité de Dieu. Cette vision est rassurante pour notre personne et je vais peut-être vous choquer mais d’une certaine façon, elle nous déresponsabilise aussi. Quoi que je fasse Dieu me sauvera. Dieu est là pour m’aider à porter ma croix en toutes circonstances. Mais est ce que je suis prêt à lui déposer ma croix, à accepter son aide ? Est-ce que souvent je ne veux pas par orgueil m’en sortir seul, vivre ma liberté comme bon me semble, refuser toutes contraintes.

Il me semble qu’il y a une phrase d’un psaume qui dit : ‘Dieu est bon et compatissant pour ceux qui l’implorent avec sincérité’. Et je pense qu’il y a un danger à projeter une image d’un dieu d’amour, bon et compatissant. Car Il ne pourra l’être que si je lui en donne la possibilité, si je m’ouvre à lui. Et Il me semble que cet aspect est souvent oublier. Dieu ne va pas nous sauver si nous ne voulons pas. L’amour de Dieu ne se vit que dans la liberté laissée à l’homme de dire ‘oui’ à cet amour.

Personnellement, dans cette vidéo, je ne vois pas la main d’un Dieu vengeur. Je vois plutôt un appel à une ouverture de la conscience de l’humanité à muter, à se ressaisir face aux conséquences de nos actes. Dieu a créé le monde et ce monde était beau, bon et bien. Et il a placé l’homme, la perle de sa création, pour en être le gardien, le jardinier de cette création, pas l’exploiteur. La création est donnée à l’homme par amour pour mener à bien sa rencontre avec son créateur, pour apprendre à Le connaitre et rentrer dans une danse amoureuse éternelle avec Lui.

La création est une merveille d’harmonie et d’équilibre. L’homme par sa folie est en train de rompre cet équilibre, de briser l’harmonie. Les lois ontologiques, ces lois de Vie qui font que nous sommes vivants sont bafouées de plus en plus.

Je voudrais illustrer mon propos par un exemple. Si je prends la gravité c’est une loi que la plupart des personnes vous présenterons comme une loi physique découverte par Newton. Mais c’est d’abord une loi ontologique, une loi de vie. Sans gravité nous ne serions pas là. Notre atmosphère serait évaporée dans l’espace; nos océans, nos lacs, nos rivières seraient répandus dans l’espace intersidéral et nous même serions projetés dans cet espace par la force centrifuge conséquence de la rotation de la terre. Il y a un équilibre subtil entre la gravité et la rotation de la terre qui fait que nous sommes là vivants. Si la terre ne tournait plus ou tournait moins vite nous serions grillés ou congelés et la vie disparaîtrait.

Si nous lançons une pierre en l’air, elle va un jour ou l’autre nous retomber dessus comme application de cette loi de la gravité.

Ces lois sont immuables parce que ce sont des lois divines que Dieu a mises en place avec la création. Elle ne sont pas venues par la volonté ou l’intelligence de l’homme.

Mais l’homme, dans son orgueil ou dans son amnésie pense qu’il peut les bafouer, les ignorer et que rien de fâcheux ne lui arrivera parce que souvent il se prend pour Dieu et se voit le maître de la création. Pensons au transhumanisme, aux manipulations génétiques. Un autre exemple de l’harmonie et de l’équilibre de la création c’est le corps de l’homme qui est un lieu de rencontre et de collaboration réciproque entre une série de composants qui vivent les uns avec et pour les autres. Nous donnons le gite et le couvert à des centaines de milliards de bactéries et de virus qui en échange nous permettent d’assimiler différents composants de la nature qui nous sont nécessaire pour vivre.

Un virus ou une bactérie ne devient pathogène que lorsque ce subtil équilibre en nous est rompu. Mais la création est bien faite, elle est bonne et belle. Et elle nous envoie des signaux pour nous dire que nous sommes en train de rompre l’harmonie, l’équilibre qui nous fait vivre. Nous avons de la fièvre ou nous tombons malade. Il n’y a là aucune intervention divine, d’un dieu vengeur. Il y a simplement un warning, une alerte qui nous est lancé, je dirais par la ‘conscience’ de la création, pour éveiller notre conscience individuelle et collective aux dangers auxquels nous nous exposons en bafouant les lois ontologiques. Et toutes les lois cosmologiques, physiques, chimiques, électromagnétiques que nous pensons pouvoir dominer et modifier selon notre bon vouloir se retournent contre nous. Parce qu’elles existent pour protéger la vie et garder l’harmonie de la création. Ce n’est pas la colère ou la vengeance de Dieu, c’est la conséquence de nos transgressions de ces lois ontologiques mises en place par le créateur pour nous protéger et nous permettre de vivre dans l’harmonie, la beauté, la bonté et le bien.

Dans la vidéo, je vois ainsi le Papa comme cette conscience de la création. La vie est belle c’est l’œuvre du créateur. Le pangolin et la Chine dont le papa parle ne sont que des illustrations, des images des transgressions des lois ontologiques. Comme il dit ce sont les symboles de nos transgressions. Et le petit corona  (les conséquences de nos actes) apparaitra partout où ces lois sont bafouées.

Nous avons rapté la création pour assouvir notre égoïsme, notre besoin de grandeur et avons oublié qu’elle est avant tout un don d’amour gratuit à respecter.

‘Tu ne seras pas plus dangereux que ce que les humains eux-mêmes en feront’ me paraît bien résumer la situation du monde.  ‘Toi, même invisible, ils te verront partout et en même temps.’ J’entends cela comme une appel à ouvrir les yeux, à entendre la création qui gémit et hurle sous l’effet de nos actions insensées et égoïstes.

‘Tu vas les toucher dans leur esprit’ c’est-à-dire dans leur conscience. Tu vas mettre devant leurs yeux les conséquences de leur folie meurtrière.  C’est à un voyage dans notre monde intérieur que ‘papa’, la conscience de la création, veut nous inviter pour nous aider à découvrir qui nous sommes réellement au fond de nous, à nous accepter tel que nous sommes, sans masques, à accepter nos pauvretés. Nous faire redécouvrir (reprendre conscience) que la vie est belle et bonne et que nous l’avons oublié.

Ce Coronavirus n’est pas neuf et depuis que l’humanité existe et bafoue la création, il y a des conséquences de nos actions qui nous sont montrées. Certains plus ouverts aux signes sont des lanceurs d’alertes mais l’humanité a de grosses écailles sur les yeux ou des bouchons de plus en plus épais dans les oreilles et les conséquences deviennent de plus en plus importantes.  Prenons l’exemple de Greta Tomberg, ce n’est pas Dieu qui l’envoie, mais elle est une lanceuse d’alerte.  

‘Les hommes ont toujours eu leur destinée dans leur cœur plutôt que dans leurs mains.’ Dans leur cœur c’est dans leur conscience, qu’ils s’ouvriront à leur propre lumière qu’ils ont au fond d’eux-mêmes et qui sera la porte d’un chemin de transformation, de mutation.

Le plus important que nous ne devons pas oublié c’est : ‘Christ est ressuscité’. Si l’humanité pouvait en être consciente, elle vivrait autrement.

P. B

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

 

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

 

Partager cet article

Repost0

commentaires