Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2006 3 04 /01 /janvier /2006 23:21

A la lecture de cet évangile (Jean : (20, 19-31), une première question agite notre esprit : comment le corps du Seigneur, une fois ressuscité, est-il resté un véritable corps, alors qu'Il a pu entrer auprès des disciples malgré les portes fermées?

Mais nous devons savoir que l'action divine n'aurait plus rien d'admirable si elle était comprise par la raison, et que la Foi n'aurait pas de mérite si la raison humaine lui fournissait des preuves expérimentales.

De telles oeuvres de notre Rédempteur, qui ne peuvent en rien se comprendre par elles-mêmes, doivent être méditées à la lumière de Ses autres actions, en sorte que nous soyons amenés à croire à ces faits merveilleux par d'autres qui le sont plus encore.

Car ce corps du Seigneur Qui s'est introduit auprès de Ses disciples malgré les portes fermées est le même que Sa Nativité fit sortir aux yeux des hommes du sein fermé de la Vierge.

Il ne faut donc pas s'étonner si notre Rédempteur, après être ressuscité pour vivre à jamais, est entré malgré les portes fermées, puisque venant [en ce monde] pour mourir, Il est sorti du sein de la Vierge sans l'ouvrir.

Homélie 26 de saint Grégoire le Grand
Prononcée devant le peuple dans la basilique du bienheureux Jean, dite Constantinienne
http://orthodoxie.club.fr/ecrits/peres/dialogue/40/indexx.htm

 

Partager cet article

Repost0

commentaires