Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 23:42

De la terre d'hiver, naît du soleil en fleurs.
Partout ces lampes éphémères Fulgurent parmi le bois mort.
Présage ? Apparition ?
Ces blondes messagères
Indiquent sans parfum, sans voix, sans pesanteur
Que tout renaît le temps venu.

O fleurs d'après la mort, fleurs d'avant la naissance,
Il me semble avoir déjà vu
Votre clarté, votre présence
Dans l'au-delà dormant de nos mortes-saisons.
Alors vos souffles de lumière
Glissant comme un signal sur notre âme en jachère
Ranimaient peu à peu l'éclatante éclosion.

Forsythias des jardins ou forsythias des ombres,
Votre fanal levé surmontant les décombres
Est un langage clair pour ceux qui l'ont perçu ;
Mais demeurant symbole aux yeux du plus grand nombre
Il suggère, en or fin, le réveil imprévu.


SIMONE CHEVALLIER

Partager cet article
Repost0

commentaires