Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 21:21

Analyse par Sylvie Mounet du chapitre De l’amour des écrits du Staretz Silouane (Editions Présence)

Phrases clés = fil rouge du texte 

·      « Le Seigneur a tant aimé sa créature qu’Il donna l’Esprit-Saint à l’homme ; et l’homme connut son Créateur, et il aime son Seigneur. »

·      Et c’est par l’Esprit-Saint que l’homme peut connaître ce qu’est l’amour divin. « Personne ne peut comprendre ce grand amour sans la grâce du Saint-Esprit »

·      « Si l’âme ne goûte pas le Saint-Esprit, elle ne peut connaître le Seigneur ni son amour. »

·      « En présence de l’amour du Seigneur, l’âme de l’homme fond comme de la cire. Mais on ne peut pas découvrir cet amour par la seule intelligence ; c’est par le Saint-Esprit qu’on le connaît. »

Autre thème récurrent : l’âme peut être comblée de grâce, elle peut également la perdre ou la voir diminuer.

C’est Dieu qui donne à l’homme la force de L’aimer.

« Que donner en retour à mon Seigneur ? »

« Frères très aimés, humilions-nous afin d’être dignes de l’amour divin. »

« Ceux qui m’aiment, Je les aime dit le Seigneur, et ceux qui Me cherchent recevront la grâce. » Prov 8,17

« Si tu veux connaître le Seigneur, humilie-toi de tout ton être, sois obéissant et sobre en tout, aime la vérité, et immanquablement, le Seigneur te donnera de le connaître par le Saint-Esprit. Alors tu sauras par expérience ce qu’est l’amour pour Dieu et ce qu’est l’amour pour les hommes. »

Pour nous « simples mortels », ce conseil de Saint Silouane :

·        « Mais toi frère, ne sois pas troublé si tu ne ressens pas en toi l’amour divin, mais pense au Seigneur ; pense qu’Il est miséricordieux, garde-toi des péchés, et la grâce divine t’instruira. »

·        « à celui qui n’a pas la grâce du Saint-Esprit, les Saints Pères enseignent le repentir ; et le repentir n’est pas loin de l’amour qui vient dans la mesure de la simplicité et de l’humilité de l’esprit. »

 

Rappel du double commandement :


·       
« Il n’y a pas de félicité plus grande que d’aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son cœur et de toute son âme et son prochain comme soi-même »

·       
« La grâce vient de l’amour pour notre frère, et c’est par l’amour pour notre frère qu’on la garde. Mais si nous n’aimons pas notre frère, la grâce divine ne viendra pas dans notre âme. »

 

Sages recommandations :

·        « Il faut se forcer au bien mais avec modération et connaître ses propres limites. Il faut apprendre à connaître son âme, savoir ce qui lui est utile.

·        A l’un il est utile de prier davantage, à un autre d’écrire ou de lire

·        A chacun ce que Dieu lui donne »

 

« La grâce vient de tout ce qui est bon. Mais elle vient surtout de l’amour pour nos frères. »

 

« Le Seigneur a donné sur terre le Saint-Esprit, et c’est par le Saint-Esprit que l’on connaît le Seigneur et tout ce qui est au Ciel ; mais privé du Saint-Esprit, l’homme n’est que terre et péché. »

 

« A moins de prier pour les ennemis, l’âme ne peut pas avoir de paix. L’âme à laquelle la grâce de Dieu a enseigné à prier, aime avec compassion toute créature et tout particulièrement l’homme….. privés de la grâce divine, nous ne pouvons pas aimer les ennemis, mais l’Esprit-Saint apprend à aimer ; et alors on aura de la compassion même  pour les démons, car ils se sont détachés du bien, ils ont perdu l’humilité et l’amour de Dieu. »

 

« Je vous en supplie, faites un essai. … Au commencement force ton cœur à aimer tes ennemis ; le Seigneur, voyant ta bonne intention t’aidera en tout et l’expérience elle-même t’instruira. Mais celui qui pense du mal de ses ennemis, l’amour de Dieu n’est pas en lui, et il n’a pas connu Dieu. »

 

« Si tu ne les aimes pas, au moins ne les rabroue pas et ne les maudis pas ; et cela sera déjà un progrès. »

 

« L’orgueil nous fait perdre la grâce et, en même temps qu’elle, l’amour pour Dieu e l’audace dans la prière ; l’âme est alors tourmentée par de mauvaises pensées et ne comprend pas qu’il faut s’humilier et qu’il faut aimer les ennemis, sans quoi on ne peut pas plaire à Dieu. »

 

« L’âme reconnaît le Saint-Esprit à sa paix et à sa douceur. »

 

« Le Seigneur nous a donné à nous pêcheurs le Saint-Esprit sans nous demander aucun paiement ; mais à chacun de nous, il demande : M’aimes-tu ? Ainsi le Seigneur n’attend de nous que l’amour et Il se réjouit lorsque nous venons à Lui. »

 

« Voici la miséricorde du Seigneur pour l’homme : dès que l’homme cesse de pécher et qu’il s’humilie devant Dieu, le Seigneur lui pardonne tout et lui donne la grâce du Saint-Esprit et la force de vaincre le péché. »

« Si les hommes connaissaient l’amour du Seigneur pour nous, ils s’abandonneraient entièrement à sa sainte volonté et vivraient paisiblement en Dieu, comme les enfants d’un roi. »

 

« Celui qui s’est abandonné à la volonté de Dieu vit dans la paix, content de son sort, quand bien même il serait malade, pauvre ou opprimé. Il est serein parce que la grâce du Saint-Esprit est avec lui ; la douceur du Saint-Esprit le console et il ne s’afflige que d’une chose : d’avoir offensé son Seigneur bien-aimé. »
Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Bonjour,


 


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.


 


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


 


La Page No-4, THÉOREMES DE L'ESPRIT ET AMOUR DIVIN..


 


Cordialement


 


Clovis Simard