Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 14:00


La clef des heures, elle tourne dans mes chairs, dans le tiède et le rouge.
Elle grince dans mon crâne, jusqu'à se casser et se rompre. Jusqu'à me rompre.
Devant qui s'ouvre-t-elle, la fenêtre peinte, la porte d'os, la page du livre?
Devant quel visiteur, qui viendra quand, délivrer l'amour,
le libérer de la vie, du mensonge de la vie ?


Christian Bobin
La Présence pure et autres textes
NRF Poésie/Gallimard

Partager cet article

Repost0

commentaires