Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 22:55

Comme la mort, quand nous y regardons de près, est le but véritable de notre vie, je me suis si bien familiarisé, depuis quelques années, avec cette véritable et parfaite amie de l’homme, que son image non seulement n'a rien d'effrayant pour moi, mais encore m'est devenue très apaisante et très consolante.

Et je remercie mon Dieu de m'avoir accordé cette occasion de la connaître comme la clé de notre félicité.

Je ne vais jamais me coucher sans penser que demain peut-être je ne serai plus là.

Et pourtant aucun de ceux qui me connaissent ne peut affirmer que je suis morose ou mélancolique.

Je remercie mon Créateur de m'avoir accordé cette félicité, et je la souhaite de tout mon coeur à chacun de mes semblables.


Mozart à son père 4 ans avant sa mort

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Textes
commenter cet article

commentaires

bernard torreilles 14/05/2008 08:52

Mozart avait donc le coeur à droite selon qu'il est écrit :"le coeur du sage est à sa droite et le coeur de l'insensé est à sa gauche". Mozart montre beaucoup de sagesse dans ses propos.J'ignorai cela de lui avant cette lecture. Merci