Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 11:43

Beatus de Liebana
Commentarius in Apocalypsin, avant 1072. BNF

La Femme et la Bête (17 :1)

Alors l’un des sept Anges aux sept coupes s’en vint me dire : « Viens, que je te montre le jugement de la Prostituée fameuse, assise au bord des grandes eaux ;c’est avec elle qu’ont forniqué les rois de la terre, et les habitants de la terre se sont saoulés du vin de sa prostitution. » Il me transporta au désert, en esprit. Et je vis une femme, assise sur une Bête écarlate couverte de titres blasphématoires et portant sept têtes et dix cornes. La femme, vêtue de pourpre et d’écarlate, étincelait d’or, de pierres précieuses et de perles ; elle tenait à la main une coupe en or, remplie d’abominations et des souillures de sa prostitution. Sur son front, un nom était inscrit - un mystère ! - « Babylone la Grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. » Et sous mes yeux, la femme se saoulait du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus.

http://www.apocalipsis.org/french/ap-17.htm
http://www.encyclopedie-universelle.com/beatus-liebana.html
http://www.moleiro.com/illuminated_manuscripts/eato/fr/Béatus_de_Liébana.html
http://gallica.bnf.fr/anthologie/notices/00201.htm

Partager cet article

Repost0

commentaires