Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 21:32
Tu l'as remarqué, Seigneur, ce bonhomme dans le désespoir qui est en train d'espérer ?
Ferme les yeux pour mieux m'entendre,
ne retiens pas Ta main qui s'en va toute seule à la recherche de mon âme.
Elargis-toi au-dessus de moi comme un arbre et comme une maison !
Un arbre pour que je l'étreigne à deux bras,
une maison pour que j'y dorme et pour que j'y mange !
Tout de même, à nous deux on s'en est tiré une fois de plus !
Entre Tes mains, Seigneur, je remets mon esprit :
Tu nous as rachetés, Seigneur, Dieu de vérité.
J'aime le vrai, je hais les riens, je hais le rien.
J'espère, j'aime, je crois, je suis soulevé de bonheur,
Tu m'as pris par la main comme quelqu'un qu'on va chercher !


EXTRAIT DU PSAUME 30, D'APRÈS PAUL CLAUDEL,
IN « PSAUMES. TRADUCTIONS1918-1953 » ©NRF-GALLIMARD

Partager cet article

Repost 0

commentaires