Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 23:21
Abba Poemen disait : Choisis de te taire
 
[...] Mais il y a en particulier un enseignement récurrent d'Abba Poemen que je voudrais souligner pour toi aujourd'hui, parce qu'il me semble très actuel. Tu peux le trouver résumé dans cette brève sentence : « La victoire sur toute peine qui te survient, c'est de garder le silence. »

Oui, sans faux spiritualisme, Poemen appelle chacun à choisir de se taire, plutôt que de parler. Non par discrétion ou par esprit de mutisme, mais pour redécouvrir la force qu'a celui qui ne cherche pas à s'imposer par des paroles grandiloquentes ou des tons sans répliques, mais témoigne de l'authenticité de sa personne à travers la
transparence de son attitude.

Poemen conseille ainsi : « Enseigne ta bouche à dire ce que contient ton cœur. » Il faudra peut-être que tu l'expérimentes poury croire, mais c'est la vérité : garder le silence donne vraiment la victoire sur toute peine qui nous survient.

Abba Poemen le répète à l'envi : « Si l'homme se souvenait de la Parole qui est écrite .- "Tu es justifié par tes paroles et tu es condamné par tes paroles", il choisirait plutôt de se taire » ; ou encore : « Si une personne domine son ventre et sa langue et mène la vie d'un étranger sur terre, aie confiance, elle ne mourra pas. »

A un visiteur surpris de se voir accueilli généreusement par Poemen en plein Carême, l'ancien déclare aussi : « Nous n'avons pas appris à fermer la porte de bois, mais plutôt la porte de notre langue. »

Ne pas répondre aux paroles mauvaises qui nous sont adressées, accepter de se taire devant la faute d'un autre, voilà des comportements qu'Abba Poemen loue.

En revanche, il est sans doute plus surprenant de l'entendre répondre à un frère venu l'interroger pour savoir s'il est bien de louer son prochain : « Il est mieux de se taire. »

Mais n'est-il pas vrai que nos paroles sont si souvent le reflet de notre désir d'être reconnus, appréciés, estimés et ne comportent qu'une toute petite part d'authenticité ? Les mots ne sont pas seulement des armes, ils peuvent aussi devenir des cadeaux empoisonnés que l'on fait au prochain pour recevoir, en réponse, notre propre part...

Souviens-toi alors de cette sentence d'un ancien Père du désert qui, joignant le geste à la parole, alors qu'on lui demandait « Où pourrions-nous fuir au-delà de ce désert », mit son doigt sur sa bouche en disant : « Fuyez cela ! »


Enzo Bianchi
Panorama Avril 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Textes
commenter cet article

commentaires