Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 22:18

" Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel? Celui qui vous a été enlevé, ce même Jésus, viendra comme cela, de la même manière dont vous l'avez vu partir vers le ciel." Actes, I, II

Le Christ de l'Ascension est aussi le Christ de la seconde venue.

Une spiritualité fondée sur deux faits historiques - un fait passé : l'Incarnation du Verbe ; un fait encore à venir : la résurrection corporelle au dernier jour - ne peut, en effet, ignorer l' Histoire, à la manière de l' Antiquité grecque qui, suivant les expressions d'O. Cullmann, concevait la félicité d'une manière " spatiale ", puisqu'elle était " définie par un ici-bas et un au-delà", alors que pour la Bible elle se trouve toujours conditionnée par le " présent " et " l'avenir " [...]
Le chrétien ne cherche pas, en effet, à se libérer de l'Histoire, puisqu'il ne cherche pas la désincarnation, mais il connait le but et le sens de l' Histoire. Il possède en lui-même le gage sacramentel du Royaume à venir et toute sa vie consiste précisément à réaliser le plus pleinement possible ce gage, afin de manifester dès ici-bas la béatitude promise aux élus.

[...] Or, cette seconde venue constitue une réalité vivante pour le chrétien dans sa vie sacramentelle et son expérience spirituelle : le " Royaume à venir est déjà " au-dedans de nous ", en attendant sa glorieuse manifestation au dernier jour.

[...] depuis l'Incarnation, nos corps sont devenus " temples de l'Esprit Saint qui est en nous " (I Cor. VI, 19) et c'est là, dans nos corps, que nous devons rechercher l'Esprit, dans nos corps sanctifiés par les sacrements et greffés par l'Eucharistie au Corps du Christ. Dieu se trouve ainsi au-dedans de nous, et non plus à l'extérieur : ainsi c'est à l'intérieur de nous-mêmes que nous découvrirons la lumière du Mont-Thabor ; [...] et Dieu en accordant sa grâce, sauve l'homme tout entier, son corps et son âme. [...] Ce que recherche le mystique chrétien, c'est la vie nouvelle en Christ, une vie de son être tout entier, et il sait que la grâce du Baptême et de l' Eucharistie  lui a déjà accordé cette vie : aussi la recherche-t-il à l'intérieur de lui-même.

Jean Meyendorff
extrait de St Grégoire Palamas et la mystique orthodoxe
Seuil

Partager cet article
Repost0

commentaires

Vivre, faire Vivre 18/05/2007 22:19

Entre l'Incarnation du verbe (et peut être déjà la Création dans le verbe) et la Resurrection dernière....n'est ce pas le temps de la Mission : "Il vous précède en Galilée"...Le Mystique Chrétien cherche à l'intérieur de lui-même la vie nouvelle en Christ..certes ! Mais la Vie nouvelle en Christ le renvoie sans cesse vers ses frères, la Vie nouvelle en Christ c'est l'histoire partagée au coeur du Peuple de Dieu tout entier...A quoi sert il au Mystique Chrétien d'avancer..s'il avance tout seul ?

Marc-Elie 19/05/2007 23:36

Il n'y a pas bien sûr de vrai mystique sans amour du prochain, le premier commandement du Christ. Chercher Dieu en soi n'exclut pas de le trouver dans l'autre. Jésus envoie ses disciples convertir les nations en témoignant de l'amour de Dieu par des miracles de guérisons en particulier mais à son imitation il leur recommande des temps nécessaires pour entrer en eux-même et dialoguer avec le Père. C'est aussi la vocation des moines et des moniales qui prient pour tous les hommes. Sainte Thérèse de Lisieux est une mystique qui a vécu en Dieu et ses grâces d'intercession inondent désormais le monde.