Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 23:30

L’homme agonise quand il est privé de toute communion avec un autre homme. Mais la communion entre les personnes humaines agonise quand elle ne trouve pas sa source et son fondement en Dieu, Personne infinie ou plutôt Unité infinie des Personnes divines.

La relation entre personne et personne est la seule voie de la réalité et du mystère. C’est l’approfondissement plein d’amour d’une personne dans une autre, et seulement cela procure la vie et la joie. Mais on ne peut avoir la révélation de l’autre comme profondeur jaillissante, comme source d’une vie sans limites, que si le Saint-Esprit nous montre l’autre en Dieu, dans le mystère du Dieu personnel qui se révèle.

La seule personne dont jaillissent inépuisablement la vie et la lumière est celle du Christ. Les expériences mystiques que cherchent aujourd’hui beaucoup de jeunes dans le yoga ou dans la métaphysique hindoue sont vouées à l’échec si elles n’aboutissent pas à la communion personnelle avec le Christ, à l’inépuisable profondeur et chaleur de sa personne divino-humaine. C’est seulement dans la personne divino-humaine du Christ, connue grâce au feu de l’Esprit, que la personne humaine se sauve de l’enfer de la solitude.

Parce qu’il n’est de communion plénière et inépuisable qu’avec la personne du Christ et que seulement en Jésus-Christ nous trouvons l’Esprit d’une inlassable communion entre les hommes, nous trouvons l’Église.

Pour toutes ces raisons le Saint-Esprit est la Personne qui fait de l’homme un buisson ardent, qui nous remplit de la lumière du Christ si nous tentons sans cesse de vivre en Christ en avant toujours dans notre pensée le nom de Jésus. Mais seule l’Église peut entretenir en nous la prière incessante à Jésus. Comme le dit Olivier Clément, l’Église est dans le monde le grand buisson ardent dont le feu infini n’est autre que le Saint-Esprit.

Dumitru Staniloae

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Textes
commenter cet article

commentaires