Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 23:52

La mémoire de nos actes nous emplit parfois de stupeur, de regrets, d'épouvantes. Quelle force pourra retenir le flux impétueux et mordant de nos souvenirs malheureux ? Qui nous ouvrira la porte de cette funeste prison où nous retient la morbidité d'une mémoire trop encline à nous présenter la face obscure de nos vies ?

Se souvenir ? Oublier ? Mieux vaudrait oublier parfois. Vivre sans passé. Mais à fuir ainsi, ne risque t-on pas la réitération spontanée de ce que nous craignons le plus de reproduire ? Ne choisirons-nous pas la même chose ? ou pire ?

Voyons le bon côté des choses ! Certes, mais si cela ne suffisait pas à faire taire la grande voix de notre histoire ? Que nous resterait-il ?

Pourrions nous évoquer le souvenir que Dieu garde de nous ? Lui dont les yeux sont trop purs pour voir le mal. Pourrions nous nous souvenir comme ils se souvient de nous ? Alors nous aurions d'autres yeux pour voir. D'autres souvenirs viendraient éveiller nos sens et nos espoirs. Nous nous verrions comme Il nous voit. Il voit en nous ses enfants aimés. Il voit en nous les images de ce qu'il est. Icônes admirables de l'harmonie divine, nous sommes les témoins vivants de la bonté de Dieu.

« Dieu vit ce qu'il avait fait, et cela était bon. » Genèse 1


Père Jacques OLLIER
Saint-Etienne du Mont (5ème)
Tél : 01.43.54.11.79

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Textes
commenter cet article

commentaires

domi 25/07/2007 11:49

ET voilà comment, par hasard, on trouve la phrase, la personne, qui répond à notre question du moment...Merci à Koah de m'avoir aménée jusqu'ici, au fil des blogs amis.