Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 21:52

Ecoutons, méditons ce texte d'Isaïe et transposons-le dans notre vie :

si nous sommes attentifs à l'autre, si nous combattons l'injustice, la lumière nous éclairera et nous ne serons jamais seuls mais assurés dans nos décisions car guidés par le Seigneur. Nous participerons ainsi à la restauration d'un monde juste comme Dieu l'avait voulu à l'origine. Mais notre rencontre du Seigneur ne peut se faire que si nous lui faisons une place dans notre vie, si nous arrêtons nos "activités" pour être simplement en Sa présence, si nous prenons le temps d'être ensemble comme le sont deux amants séparés qui se retrouvent avec bonheur chaque fin de semaine. Le Dieu de l'ancien testament demande la grâce d'une journée sur sept à son peuple à peine sorti du paganisme; Jésus, Notre Seigneur, nous demande de vivre en Lui et Lui en nous à chaque minute de notre vie. Des amants peuvent-ils vraiment imaginer être séparés ne serait-ce qu'une minute?


Cliquer la flèche verte pour écouter le texte d'Isaïe

Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante, si tu donnes de bon coeur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.
Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il te comblera et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais.
Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires. On t'appellera : « Celui qui répare les brèches », « Celui qui remet en service les routes ».
Si tu t'abstiens de voyager le jour du sabbat, de traiter tes affaires pendant le jour qui m'est consacré, si tu appelles le sabbat : « mes délices », et : « ma vénération » le jour du Seigneur, si tu le vénères, en évitant démarches, affaires et pourparlers, alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur ; je ferai passer ton char sur les hauteurs du pays, je te donnerai pour vivre l'héritage de Jacob ton père. Oui, la bouche du Seigneur a parlé.

Is 58, 9b-14

Texte et enregistrement extraits de http://www.homelies.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires