Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 22:58

argenti_1.jpg

L'homme déchu est celui qui connaît les « désirs de la chair » et les pensées égoïstes.

Ce n'est pas que la chair en elle-même soit mauvaise, bien au contraire, elle a été créée par Dieu.

Mais lorsque la chair n'est plus contrôlée par l'esprit de l'homme, il s'établit en nous une sorte d'anarchie intérieure, de désagrégation de l'unité de l'homme.

Les désirs partent dans toutes les directions, l'homme est livré à des caprices contradictoires, poussé par sa cupidité, par ses ambitions, par ses désirs.

L'homme devient esclave du Malin, de celui que saint Paul appelle « le prince du mal qui s'interpose entre le Ciel et nous, l'esprit qui agit maintenant parmi ceux qui désobéissent à Dieu » (v. 2).

Voilà ce qui se passe lorsque nous suivons le courant de ce monde, lorsque nous nous laissons aller aux modes de l'époque. Il est plus facile de se laisser décomposer.

L'unité intérieure s'édifie petit à petit, avec l'aide de l'Esprit de Dieu qui aide l'esprit de l'homme à rassembler toutes les forces qui sont en lui en une gerbe cohérente.

L'angoisse, l'inquiétude résultent d'un certain déchirement intérieur.

L'unité est la voie qui mène à la paix intérieure. C'est une longue lutte pour la retrouver.

Extrait du commentaire de Éph 2, 1-10 par Père Cyrille Argenti

http://perecyrille.net/node/758

 

___________________________________________________________________________________________

 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238

Partager cet article

Repost0

commentaires