Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 22:10

setton_couv.jpg 

 

L’entreprise peut-elle être un lieu de développement spirituel ? La réponse est … oui ! Elle l’est comme peut l’être notre quotidien, notre vie  familiale ou sociale. Le paradoxe est d’autant plus fort que le monde du travail est  un espace de confrontation avec les autres (le marché, la concurrence, les collègues, les patrons, etc ) et donc un lieu de combat qui réactive l’ombre, voire l’animalité, qui est en nous,. Elle nous confronte alors aux antipodes du message évangélique. Son environnement hostile et conflictuel en fait, à priori, un environnement de « non-amour ».

 Cependant les conflits, les épreuves, l’adversité sont autant de terrains d’expérience qui constituent des occasions de dépassement, de travail sur soi, de mutation et finalement de chemin spirituel. Le monde du travail est souvent un terreau difficile mais, si nous le voulons, il nous offre aussi l’opportunité de « transformer nos cœurs de pierre en cœur de chair » (Ez 36,26).

Aimer ses ennemis ? Prier pour ceux qui nous persécutent ? Se réconcilier avec son « frère » ? Comment notre pauvre ego (la signature du « vieil homme » en nous) le pourrait il ?  Seul  l’Homme nouveau, c’est à dire notre dimension divine, en est capable à l’issue d’un chemin de mutation.

Dans mon expérience de formateur et consultant en management et accompagnement du changement, il est possible de tendre vers l’Homme Nouveau  dans le contexte de l’entreprise en prenant appui sur la Bible. Ses textes peuvent inspirer la foi en Dieu et en l’Homme et ainsi présider à une éthique qui influencera notre manière d’être et de faire dans le monde du travail.  A cette fin on pourra :

-   S’appuyer sur une éthique et un projet qui donne du Sens à sa vie.
-   Reconnaître et développer ses talents et ceux des personnes dont on a la responsabilité.
-   Repenser sa manière d’exercer son pouvoir.
-   Etre dans une juste relation à l’Avoir.
-   Gérer positivement les conflits.
-   Grandir de ses épreuves professionnelles
-   Faire de son métier un chemin de foi.

Agir en fonction d’une éthique nourrie d’éclairages bibliques influence profondément la qualité des relations et du management de nos organisations. Une telle éthique permet de gérer nos entreprises et la planète avec un supplément de sagesse et de hâter l’émergence de l’Homme Nouveau.

Alain Setton,
Extrait de l’ouvrage « Gagner sa vie sans perdre son âme », DDB 2011 Ed revue et augmentée.
Site : http://www.ethique-management.com

Partager cet article

Repost0

commentaires