Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 23:49

andreas_Kritis.jpg

 

Le 27 février, le patriarche orthodoxe Daniel de Roumanie, après avoir lu le Grand canon de saint André de Crète en la cathédrale patriarcale de Bucarest, a prononcé l’homélie suivante :

« Ce canon riche et beau constitue en même temps une méditation biblique et une prière de pénitence.

 

Le canon de saint André de Crète est un dialogue de l’homme pécheur avec sa propre conscience éclairée par la lecture de la sainte Écriture.

 

L’âme qui se repent pleure car elle n’a pas suivi l’exemple radieux des justes vertueux, mais l’esclavage des passions, présent chez de nombreux pécheurs qui ne se sont pas repentis, tandis que d’autres se sont sauvés uniquement pour avoir fait pénitence.

 

La prière du publicain « Dieu, aie pitié de moi pécheur » devient, dans le canon de saint André de Crète, le rythme et le souffle du repentir dans le verset insistant : « Aie pitié de moi, aie pitié de moi ! »

 

« Le Grand canon est chanté dans l’Église au début du Carême, pour montrer que tout le monde a besoin de repentir (…) Baptisés au nom de la sainte Trinité, les chrétiens renouvellent le sacrement du baptême par les larmes du repentir. Ils meurent au péché et ressuscitent spirituellement pour le Christ.

 

Le témoignage de la foi droite par la doxologie est intimement liée à la redécouverte de la vie droite par le repentir. La miséricorde de la sainte Trinité, Une en essence, vivifiante et indivisible est le fondement et la puissance qui aide les portes du repentir à devenir les portes du Royaume des cieux dans les cœurs de ceux qui veulent le salut et la vie éternelle.
 

 

Lu pendant les quatre premiers jours de la première semaine du Carême et en entier le jeudi de la cinquième semaine, le Grand canon, en raison des pensées édifiantes qu’il transmet et des thèmes nécessaires à la vie de chacun (humilité, repentir, contrition du cœur) et de sa profondeur, devient un manuel et un guide pour notre vie.

 

Le contenu du Grand canon est spirituel, un dialogue profond du pécheur avec sa propre conscience, qui attire son attention sur les péchés commis. On peut noter l’alternance de deux niveaux : l’âme pécheresse qui pleure ses péchés parce qu’elle n’a pas suivi la voie des justes, mais la voie large de l’égarement et qui crie depuis les profondeurs du cœur : « Pardonne-moi, j’ai  péché contre le ciel et devant Toi ! » et celui des êtres qui ont atteint la déification par le repentir ».


Publié par http://www.orthodoxie.com/

 

Texte du Canon
http://www.diocesedegeneve.net/images/pdf/canon%20de%20st%20andre%20de%20crete.pdf


 

Ecouter un extrait en slavon du Grand canon 


Le 1er hirmos du Grand canon de saint André de Crète, chanté par la chorale des chœurs des cathédrales de Montréal.
Ce canon est divisé en quatres parties réparties sur les quatre premiers jours du carême lors des grandes complies ; il est lu de nouveau en entier lors des matines du jeudi de la cinquième semaine de carême.
 

 

Ecouter en ligne (ne fonctionne pas sur IPad)

 

pour écouter cliquer la flèche verte 

Ecouter en ligne (fonctionne sur Ipad et sur certains navigateurs)
 

 

ou télécharger http://kliros.ru/audio/andros_pomoshnik.mp3

 

_______________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue
http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238

Partager cet article

Repost0

commentaires