Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 23:34

avent.jpg

Pour les chrétiens occidentaux, l'Avent commence aujourd'hui. Il est de tradition d'allumer une bougie en ce premier dimanche, puis une autre chaque dimanche jusqu'à Noël. Nos amis de tradition juive célèbreront aussi dès le 1er décembre la fête de Hanouka, qui est aussi l'occasion d'allumer des lumières en ces jours où la luminosité est faible et de courte durée. L'Eglise catholique, autour du 8 décembre, vivra aussi sa fête des lumières, notamment dans la région lyonnaise. Mais à quoi peut bien servir cette lumière ?

 

Pour nous, orthodoxes occidentaux, l'Avent, qui  a déjà deux semaines d'existence, est un temps lumineux qui doit nous conduire jusqu'à notre crèche intérieure pour y retrouver la Lumière qui nous illuminera et nous guidera vers le Royaume de Dieu.

 

A nous de cheminer avec la Bible ouverte et le regard tourné vers ce lieu secret de l'âme pour y découvrir la promesse du Père : voici mon Fils bien-aimé ! Lui, la Parole incarnée une fois pour toute dans notre humanité, n'a de cesse de grandir en chacun de nous pour que nous devenions des fils adoptifs de ce Père céleste qui nous a créés. C'est d'ailleurs le message donné au monde par le Précurseur que nous redécouvrons dans les lectures du 1er dimanche de l'Avent. Jean-Baptiste est la voix qui crie dans nos déserts intérieurs : "repentez-vous, car le royaume de Dieu est proche!"

 

Recevoir la Lumière véritable qui transfigure l'être et le spiritualise n'est seulement possible qu'en appliquant la suite du message de Jean : "il faut que le Christ grandisse en moi et que moi je diminue." Sans cette kénose intérieure (ce retrait du viel homme) pratiquée par l'homme spirituel, l'Esprit Saint ne pourra jamais venir en plénitude pour accomplir l'oeuvre divine. Pensons que Dieu lui-même a du opérer ce retrait pour laisser un peu de place à sa création. Voilà l'humilité vraie qu'il faut goûter et appliquer. Point de belles paroles, point d'attitudes pharisiennes, seulement un simple retrait intérieur pour accueillir l'Autre dans sa plénitude.

 

L'Avent, c'est d'abord cela. Un temps de retrait et de recentration sur l'Essentiel. Un espace ouvert pour l'accueil et la compréhension de la promesse divine. Si Marie n'avait pas opéré de retrait en elle, en délaissant tout ce qui n'est pas spirituel, jamais l'Esprit Saint ne serait venu la combler de sa sainte Présence et la purifier pour faire naître en elle la Lumière véritable. Ce qui a été vécu par la Mère de Dieu n'est pas inaccessible pour chacun d'entre nous. Bien sûr, le Christ ne viendra pas en nous pour renaître dans la chair, mais il désire nous faire naître de nouveau en esprit et en vérité. Il veut nous révéler, nous transfigurer de l'intérieur pour que nous soyons conformes à la pensée de notre Père : des héritiers de sa promesse et des fils adoptifs. En d'autres termes, la présence du Christ en soi permet d'entrer pleinement dans le Royaume et de jouir dès maintenant de l'éternité.

 

L'Hésychasme des chrétiens orientaux ou l'Oraison des chrétiens occidentaux sont des moyens d'accès sûrs et efficaces pour accèder à cette naissance spirituelle. La Bible, le silence et la prière sont les mages qui doivent nous guider vers notre Etoile intérieure, cette chambre nuptiale de l'âme où nous rencontrerons le Bien-Aimé dans un coeur à coeur vivant et tranfigurant.

 

Amis chrétiens, laissez le monde à ces occupations marchandes durant cette préparation de Noël et fermez votre porte à toutes les sollicitations pour méditer le message de Jean-Baptiste et faire vôtre ses paroles toujours actuelles.

 

Que Dieu vous bénisse sur ce chemin intérieur et vous comble de sa Présence!

Sursum Corda !

 

+ Père Stéphane

http://annonciation.over-blog.fr/article-l-avent-un-temps-pour-retrouver-la-source-61923387.html

Partager cet article

Repost0

commentaires