Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 22:13

passion_christ.jpg

 

Rédemption (un montage de 9' avec la musique de Lisa Gerrard)

 

Le film entier

 

Si la video n'apparait pas cliquer ce lien

http://gloria.tv/?embed=frame&media=275733 

Les douze dernières heures de la vie du Christ. Rendu au Mont des Oliviers, Jésus prie après avoir partagé un dernier repas avec ses apôtres. Il résiste maintenant aux tentations de Satan. Trahi par Judas, Jésus est arrêté et emmené à Jérusalem, où les chefs des Pharisiens l'accusent de blasphème et lui font un procès qui a pour issue sa condamnation à mort...

 

La Passion du Christ a entièrement été tourné en araméen et latin, Mel Gibson souhaitant retracer les paroles du Christ et de ses contemporains telles qu'elles auraient été prononcées. Pour retranscrire à l'oreille ces langues mortes, le cinéaste a fait appel au Père William Fulco, expert en araméen et en culture sémite, pour traduire entièrement son scénario en araméen et en "latin parlé". Présent durant toute la durée du tournage, ce dernier enseigna la prononciation des dialogues aux acteurs, assisté de personnes dont la langue maternelle trouvait ses racines dans l'araméen. Selon Mel Gibson, apprendre cette langue aux comédiens -venus de nombreux pays différents- permit de créer une véritable unité sur le plateau, mais également d'obtenir une performance plus intense de leur part... Le réalisateur, qui souhaitait sortir le film sans sous-titres afin de transcender le propos par la force des images, a toutefois dû renoncer à son idée face aux difficultés rencontrées pour distribuer son long métrage.

 

Mel Gibson demanda à ses équipes artistiques et son directeur de la photographie Caleb Deschanel de donner au film un ton proche des oeuvres du Caravage (1573-1610), artiste-peintre italien dont les toiles se distinguaient par un traitement particulier de la lumière. 40 % des scènes du film furent ainsi tournée de nuit ou dans des lieux clos pour restituer sur pellicule cette atmosphère. Pour Mel Gibson, enthousiasmé par le travail de son chef-opérateur, Caleb Deschanel est parvenu à "créer un Caravage en mouvement"

Dès le départ, Mel Gibson souhaitait retranscrire à l'écran le supplice vécu par le Christ en faisant appel à une violence graphique et très réaliste. "Je voulais vraiment exprimer la grandeur du sacrifice, ainsi que l'horreur de celui-ci. Mais je souhaitais également que le film présente des séquences lyriques, d'une grande beauté, et d'un amour durable, car au final c'est une histoire de foi, d'espoir et d'amour. C'est de mon point de vue la plus grande histoire que nous pouvions raconter".

 

Interprète de Jésus, Jim Caviezel a été victime de plusieurs incidents sur le tournage : accidentellement fouetté durant la scène de flagellation (ce qui lui laissera une cicatrice dans le dos), il a également été frappé par un éclair (!) lors du tournage du Sermon sur la Montagne, puis victime d'hypothermie durant les scènes de crucifixion, tournées en hiver. Sans compter les nombreuses écorchures et coupures, conséquences des scènes de tortures dont fut victime Jésus...

 

La croix portée par Jim Caviezel pesait plus de 75 kilos ! Le comédien a ainsi eu l'épaule déboîtée lors d'une scène, conservée dans le film final. Pour information, les véritables croix utilisées à l'époque auraient pesé le double...

 

_______________________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238  

Partager cet article

Repost0

commentaires

sacoun brigitte 03/04/2015 19:48

film magnifique un merci immense