Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 23:48

leon-tolstoi-portrait.jpg

 

 

 

Cliquer la flèche verte pour écouter l'émission 2000 ans d'histoire de Patrick Gélinet avec l'écrivain Vladimir Fédérovsky

 

 L’homme a conscience d’être Dieu et il a raison parce que Dieu est en lui. Il a conscience d’être un cochon et il a également raison parce que le cochon est en lui. Mais il se trompe quand il prend le cochon pour un dieu.

 

Léon Tolstoï

 

Tolstoï avait divisé sa vie en quatre périodes. « La période merveilleuse, disait-il, jusqu’à l’âge de 14 ans. Puis, ce qu’il appelait « l’horrible deuxième période » : vingt ans de dépravation, de débauche, de libertinage avant de se consacrer exclusivement à sa famille et à son œuvre jusqu’en 1881. Commençait alors la quatrième période dans laquelle, disait-il, « je vis maintenant, dans laquelle j’espère mourir et au sein de laquelle je vois toute la signification de ma vie passée. »

 

C’est ce qu’écrivait Tolstoï dans des notes autobiographiques rédigées 7 ans avant sa mort. Scandalisé par la misère matérielle et morale des paysans russes et l’obscurantisme du régime tsariste et de l’église orthodoxe, l’écrivain s’était métamorphosé en moraliste et avait renoncé à tout, y compris aux droits d’auteurs considérables que lui avait rapportés ses romans dont le plus célèbre : Guerre et Paix racontait l’histoire de l’invasion de la Russie par Napoléon en 1812.

Partager cet article

Repost0

commentaires