Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 22:15

jean_cronstadt.gifSi tu lis un journal ou un magazine mondain, tu le lis sans peine et avec plaisir, tu n'as pas de mal à croire ce qu'il dit. Mais si tu prends une publication religieuse, et surtout un livre traitant des choses d'Église, ou encore parfois quand tu te mets à lire tes prières, il y a comme un poids sur ton coeur, tu es assailli par le doute et l'incrédulité, tu ressens une sorte d'aversion, d'obscurité. Bien des gens le reconnaissent.

 

D'où cela vient-il ?

 

Bien entendu, cela ne vient pas du livre, mais du lecteur, de la nature de son coeur, et - en tout premier lieu - du démon, l'ennemi des hommes, l'ennemi de tout ce qui est saint : il enlève la parole de leur coeur. Quand nous lisons les livres mondains, cela ne lui fait rien et il ne nous fait rien. Mais dès que nous prenons un livre religieux, dès que nous commençons à nous soucier de notre conversion et de notre salut, là, nous le contrarions, nous l'irritons, nous le tracassons, et c'est pourquoi, de son côté, il s'en prend à nous et nous tracasse.

 

Que pouvons-nous faire ?

 

Certainement pas abandonner la bonne oeuvre - la lecture ou la prière -, qui est utile à notre âme, mais nous armer de patience et, dans la patience, sauver notre âme. "Dans la patience vous posséderez vos âmes", dit le Seigneur.


La même chose s'applique au théâtre et à l'église, à la scène et à l'Office divin. Beaucoup de gens trouvent plaisant d'aller au théâtre, pénible et ennuyeux d'aller à l'église.

 

Pourquoi ?

 

Parce qu'au théâtre, tout est voulu pour flatter l'homme sensuel, là nous ne contrarions pas le démon, nous lui faisons plaisir, et lui, de son côté, cherche à nous faire plaisir et ne nous inquiète pas. « Amusez-vous, mes amis, pense-til, riez, pourvu que vous ne pensiez pas à Dieu. 

 

À l'église, au contraire, tout est voulu pour éveiller la foi et la crainte de Dieu, des sentiments de piété, la conscience de notre péché et de notre corruption; alors le démon sème dans nos coeurs le doute, la lassitude, le découragement, des pensées impures et blasphématoires, de sorte qu'on ne sait plus quoi faire de soi, qu'on ne peut tenir seulement une heure et qu'on s'enfuit aussi vite que possible.

 

Le théâtre et l'église : deux symboles directement opposés; l'un est le temple du Monde, l'autre le temple de Dieu; l'un est le temple du Démon, l'autre le temple du Seigneur.

 

Saint Jean de Cronstadt

Ma vie en Christ

 

Après Séraphim de Sarov, nous a été donné le père Jean de Cronstadt. Sa prière, comme une colonne, s'élevait jusqu'au ciel... Nous l'avons vu prier de nos yeux. Je me rappelle comment le peuple l'entourait et demandait sa bénédiction quand,après la liturgie, il quittait l'église. Même au milieu d'une telle foule son âme restait toujours fixée sur Dieu et ne perdait pas la paix. Il aimait les hommes et ne cessait pas de prier pour eux."

Saint Silouane l'Athonite

Partager cet article

Repost0

commentaires

verdier, monique 14/08/2010 16:56



Bonjour, Je comprends pourquoi j'ai toujours de "bonnes raisons" de ne pas lire la Bible ou de ne pas aller à l'Office. Mais, pour moi, la facilité concerne tous les domaines, pas
seulement le domaine religieux. Alors,pourquoi ? Je préfère le plaisir immédiat à l'effort et à l'attention. (cà c'est sûr) J'avale en vitesse une plaque de chocolat au lieu de me cuisiner
les haricots prévus pour le repas  (l'impatience !) ; je lis un policier plutôt que de  m'intéresser à la politique des  dirigeants du 3e Empire ; je téléphone à une
copine plutôtqu'à,... Le Malin serait-il partout ? Dans tout comportement ? Merci à Marc, au blog



François 03/08/2010 02:33



  Très beau texte , et tellement vrai , que j'avais lu en son temps ds "Ma vie en christ" . Mais depuis , je me suis aperçu que le Malin passe très subtilement par des voies insoupçonnées et
inspuçonnables pour vous éloigner de Dieu : la cléricature et certains laïcs . Quellel que soit l'"église" .La fréquentation du personnel écclésial est très dangereuse pour la foi , car ce qui ne
serait qu'une faute , pardonnable , chez les hommes ordinaires , devient un contre-témoignage terrible dans le personnel écclésial .J'en ai tiré la conclusion que les vaudois n'avaient pas tort :
ils vivaient très authentiquement et très simplement leur foi chrétienne , sans clercs et sans "sacrements" . Le simple fait qu'ils aient été odieusement persécutés par l'appareil tomain suffit à
démontrer que celui-ci étaut plus inspiré par el Malin que par l'Esprit-Saint , malgré dorures  , chasubles d'or et  "veni Créator"...Ds le monde ortho , la criminelel persécution des
"vieux croyants" a démontré ipso facto que le "saint synode" tenait  plus du Malin que de Dieu .



Bourcier Sylvie 29/07/2010 07:56



Bonjour


Très beau texte, très véridique. OUi, c'est exactement ça, dès que l'on essaie de s'approcher de Dieu, le démon fait tout pour nous inspiré le dégoût des choses saintes, ça n'est pas pour rien
que tout cet hyper matérialisme s'est développé sur Terre, il sait qu'il n'y en a plus pour longtemps pour lui et il met le paquet pour étourdir les gens avec  des tas de nouveautés mais
bientôt Le Christ l'anéantira lors de la Manifestation de Sa Venue Glorieuse , le plus rapidement possible j'espère....Sylvie



bernard christian 26/07/2010 14:03



Bonjour Marc, j'étais à la session de la saint Thiébault.Les gens ne recherchent plus Dieu car la crise est là,ils sont envahis par le médiatique, le politique(des conneries comme l'affaire
Bettencourt ou encore la convocation du footballeur T. Henry par le président Nicolas). De plus dès leur en trée en 6 ème les enfants, du mopins certains, ne savent même pas lire!.Quant à
l'histoire, notre mémoire,elle n'est plus enseignée comme avant, c'est à dire dans un ordre chronologique.je reste ici en relation avec Françoise Viau et Stéphane Arfeuillère. Bonjour de ma part
à tous les gens de Béthanie. amitioé, Chjristian bernard