Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 22:06

porphyre.jpg

Quand tu as trouvé le Christ, cela te suffit ; tu ne désires plus rien d'autre ; tu restes en repos. Tu deviens un autre homme. Tu vis partout, là où est le Christ. Tu vis dans les étoiles, dans l'infini, dans le ciel avec les anges, avec les saints, sur terre avec les hommes, avec les plantes, avec les animaux, avec tous, avec tout. Là où se trouve l'amour du Christ, la solitude disparaît.

Tu es en paix, dans la joie, dans la plénitude. Il n'y a plus ni mélancolie, ni maladie, ni tension, ni anxiété, ni humeur sombre, ni enfer.

Le Christ est dans toutes tes pensées, dans toutes tes œuvres. Tu as la grâce et tu peux tout supporter par le Christ. Tu peux même souffrir, y compris d'une manière injuste. Tu peux subir des injustices pour le Christ, et cela, en plus, dans la joie.

De la même manière que Lui, Il a enduré Sa passion, tu peux, à ton tour, souffrir contre toute justice. As-tu choisi le Christ pour ne rien endurer ? Que dit l'apôtre Paul : « Je me réjouis des maux que j'endure . » Telle est notre religion. Il faut que l'âme s'éveille pour aimer le Christ, pour se rendre sainte. Elle doit s'abandonner à l'amour divin exclusivement. C'est de cette manière que Lui aussi, l'aimera à son tour.

Quand le Christ est venu dans le cœur, la vie change. Le Christ est tout. Celui qui vit le Christ à l'intérieur de soi-même, vit des choses qui ne peuvent être dites : des choses saintes et sacrées. Des hommes ont vécu ces choses, des ascètes sur la Sainte Montagne. Continuellement, ils murmurent avec ardeur la prière : « Seigneur Jésus Christ... »

Quand le Christ est entré dans le cœur, les passions disparaissent. Tu ne peux ni proférer des injures, ni faire preuve de haine, ni te venger, ni... ni... ni...

Où donc trouver les haines, les antipathies, les jugements, les actes d'égoïsme, les angoisses, les états d'abattement ? Le Christ domine.

L'ardent désir de la lumière sans déclin s'impose. C'est cet ardent désir qui te fait ressentir que la mort n'est que le pont que tu traverseras en un instant, pour continuer la vie du Christ.

Ici, sur terre, tu as un obstacle ; c'est la raison pour laquelle la foi est nécessaire. Cet obstacle n'est autre que le corps. Or, après la mort, la foi ne joue plus le même rôle, et tu vois le Christ comme tu vois le soleil. Dans l'éternité, bien entendu, tu vivras tout d'une manière plus intense.

Saint Porphyre

Vie et paroles

___________________________________________________________________________________________

 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238

Partager cet article

Repost0

commentaires