Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 22:53

sdsd-copie.jpg

Marie-Thérèse Very nous offre un montage photo qu'elle nous explique :

Depuis le début de l'été les murs du centre ville de Strasbourg offrent ça et là une petite affichette, qui reproduit un vers de ce que peu à peu on peut découvrir qu'ils sont des extraits d'un poême intitulé : "Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte"

Le poème

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte

et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes.

Dites doucement et clairement votre vérité;

et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant;

ils ont eux aussi leur histoire.

Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit.

Ne vous comparez avec personne :

vous risqueriez de devenir vain et vaniteux.

Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.

Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit elle;

c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.

Soyez prudents dans vos affaires, car le monde est plein de fourberies.

Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe;

plusieurs individus recherchent les grands idéaux;

et partout la vie est remplie d'héroïsme.

Soyez vous même.

Surtout n'affectez pas l'amitié.

Non plus ne soyez cynique en amour,

car il est en face de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années,

en renonçant avec grâce à votre jeunesse.

Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain.

Mais ne vous chagrinez pas avec des chimères.

De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même.

Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles;

vous avez le droit d'être ici.

Et qu'il vous soit clair ou non,

l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu,

quelle que soit votre conception de lui,

et quelles que soient vos peines et vos rêves,

gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies,

ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés,

le monde est pourtant beau.

Soyez positif et attentif aux autres.

Tâchez d'être heureux.

 

Une autre traduction:

 

Va paisiblement ton chemin à travers le bruit et la hâte

Et souviens-toi que le silence est paix.

Autant que faire se peut et sans courber la tête,

Sois ami avec tes semblables.

Exprime ta vérité calmement et clairement

Et écoute les autres, même les plus ennuyeux ou les plus ignorants;

Eux aussi ont quelque chose à dire.

Fuis l'homme à la voix haute et autoritaire ; il pêche contre  

l'esprit.

Ne te compare pas aux autres par crainte de devenir vain ou amer,

Car toujours tu trouveras meilleur ou pire que toi.

Jouis de tes succès mais aussi de tes plans.

Aime ton travail, aussi humble soit-il,

Car c'est un bien réel dans un monde incertain.

Sois sage en affaires car le monde est trompeur.

Mais n'ignore pas non plus que vertu il y a,

Que beaucoup d'hommes poursuivent un idéal

Et que l'héroïsme n'est pas chose si rare.

Sois toi-même. Surtout ne feins pas l'amitié.

N'aborde pas non plus l'amour avec cynisme

Car malgré les vicissitudes et les désenchantements,

Il est aussi vivace que l'herbe que tu foules.

Incline-toi devant l'inévitable passage des ans,

Laissant sans regret la jeunesse et ses plaisirs.

Sache que pour être fort tu dois te préparer

Mais ne succombe pas aux craintes chimériques

Qu'engendrent souvent fatigue et solitude.

En deçà d'une sage discipline, sois bon avec toi-même.

Tu es bien fils de l'univers,

Tout comme les arbres et les étoiles, tu y as ta place.

Quoique tu en penses, il est clair

Que l'univers continue sa marche comme il se doit.

Sois donc en paix avec Dieu

Quel qu'il puisse être pour toi;

Et quelque soit ta tâche et tes aspirations,

Dans le bruit et la confusion, garde ton âme en paix.

Malgré les vilenies, les labeurs, les rêves déçus,

La vie a encore sa beauté.

Sois prudent.

Essaie d'être heureux.

Max Ehrmann, 1927

Un texte  que j'ai trouvé  dans une eglise en Bretagne qui se disait d'un anonyme du dix-septième siècle et provenant de Baltimore J'ai trouvé cela bizarre et j'ai fait de petites recherches...

Il s'agit en fait  d'une traduction d'un poète americain Max Ehrmann (1872/1945).

http://ombretlumiere.canalblog.com/archives/2011/08/06/21745882.html

___________________________________________________________________________________________

 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238 

Partager cet article

Repost0

commentaires