Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 19:32

C'était un vieux sage soufi renommé pour son ouverture d'esprit et de cœur. Il vivait retiré dans son ermitage aux portes du désert. Un jour, ses disciples viennent l'interroger :

« Maître, comment se fait-il qu'il y ait tant et tant de gens qui cherchent aujourd'hui une voie spirituelle ? Et qu'ils ne se rencontrent jamais...

- C'est qu'ils pratiquent du tourisme spirituel ! Ils veulent tous trouver l'eau vive, certes. Et chacun de creuser son propre puits. Mais ils ne creusent pas assez profond. L'un va creuser à un mètre cinquante dans la voie du soufisme ; puis il s'arrête. Un autre à deux mètres, dans la voie des Védas, puis il s'arrête. Un autre dans la voie chrétienne ; mais il s'arrête au bout de trois mètres. Un autre commence à creuser son puits dans la voie du Bouddha... et il s'arrête. Et encore un autre dans la voie de l'absolu, mais il s'arrête à quatre mètres...

Comment pourront-ils alors rencontrer la nappe d'eau vive ? Elle est pourtant là, sous leurs pieds, comme nos nappes souterraines dans le désert, prête à étancher toutes les soifs. Mais à cinq mètres de profondeur ! Et ils ne se rencontrent pas parce qu'ils ne la rencontrent pas !

Quand ils creuseront chacun plus profond, allant jusqu'au bout de la voie qui est la leur, du Chemin qu'ils ont choisi - celui du bouddhisme ou celui du christianisme, celui des Védas ou celui du soufisme, ou encore celui de l'absolu -, alors ils trouveront tous la même nappe d'eau, la source jaillissante. Une source unique. Et en elle ils communieront. Tous. »


cité dans Paraboles pour le chemin
Jean Vernette
Claire Moncelon
Repost 0
Published by - dans Textes
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 19:23
Depuis qu'un jour il m'a demandé tout à fait à l'improviste de lui apprendre à prier, Mohammed a pris l'habitude de venir s'entretenir régulièrement avec moi. C'est un voisin. Nous avons ainsi une longue histoire de partage. [...]
Un jour, il trouva la formule pour solliciter un rendez-vous : « Il y a longtemps que nous n'avons pas creusé notre puits ! »
Une fois, sur le ton de la plaisanterie, je lui posai la question : « Et au fond de notre puits, qu'est-ce que nous allons trouver ? De l'eau musulmane ou de l'eau chrétienne ? » Il m'a regardé, mi-rieur, mi-chagriné :
« Tout de même, il y a si longtemps que nous marchons ensemble, et tu poses encore cette question... ? Tu sais, au fond de ce puits-là, ce qu'on trouve, c'est l'eau de Dieu ! »


Christian de Chergé,
moine du monastère de Tibhirine en Algérie,
assassiné avec six autres moines en 1996

cité dans Paraboles pour le chemin
Jean Vernette
Claire Moncelon
Repost 0
Published by - dans Textes
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 18:57
Je ne suis pas un homme de lettres ou de science, mais je prétends humblement être un homme de prière.

C'est la prière qui a sauvé ma vie ; sans la prière, j'aurais depuis longtemps perdu la raison. Si je n'ai pas perdu la paix de l'âme, malgré toutes les épreuves, c'est que cette paix me vient de la prière.

On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. La prière est la clef du matin et le verrou du soir. Voilà mon témoignage personnel. Que chacun tente l'expérience et il trouvera que la prière quotidienne ajoute quelque chose de neuf à sa vie, quelque chose qui n'a d'équivalent nulle part ailleurs.


Mahatma Gandhi, mort assassiné en prononçant le nom du dieu Rama
cité dans Paraboles pour le chemin
Jean Vernette
Claire Moncelon
Repost 0
Published by - dans Textes
commenter cet article