Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 23:41

pensee_indienne_1.jpg

 

___________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 23:07

Le film sous-titré en français.

ile_lounguine.jpg

L’île raconte les souffrances d’un moine qui est entré dans les ordres pour se repentir d’une faute qui l’a traumatisé à vie. Son regret est tellement sincère qu’il accède à la sainteté  et parvient même à prodiguer des miracles.

Cet homme mène un combat permanent contre ses démons, aussi bien qu’il ne peut plus envisager l’existence comme une quelconque source de plaisir. Il inflige à son corps des épreuves sévères, pour se maintenir dans un état de douleur éternelle. Souhait absolu et noble, qui lui vaut d’être dotés de dons surnaturels, et d’une indéfinissable aura. Sur des îlots fantomatiques dans des eaux opaques, il s’est créé sa propre prison, mais à laquelle il ajoute la spiritualité, trouvant dans la foi l’espoir que sa peine soit reconnue par Dieu. Il exprime sa piété sans académisme, avec spontanéité ce qui lui vaut d’être plus apprécié par le père supérieur que ceux qui la pratiquent mécaniquement.

Le décor polaire est époustouflant de rigueur glaciale, de petits îlots parsèment des eaux opaques formant un microcosme où le temps semble s’être arrêté. On s’y déplace en barque ou en empruntant des petits ponts. Pareille ambiance ne saurait mieux servir le scénario, Pavel louguine parvient à créer un film très immersif, voire quasiment sensuel. Bien entendu le parti pris religieux qu’il adopte doit être  interprété selon notre propre conception de la foi, cependant il a le mérite d’oser aborder le sujet de dieu et du sacré avec un travail de composition des plans que l’on peut sans hésiter qualifier de virtuose.

Critiques et commentaires du film dans un ancien article que vous trouverez ici :

http://seraphim.over-blog.com/article-7354127.html

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 23:27

zache_2.jpg

Jésus traversait la ville de Jéricho. 

Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. 

Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. 

Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. 

Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : « Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison. » 

Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. 

Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. » 

Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus. » 

Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. 

En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,1-10. 

 

Commentaire de Saint Grégoire de Narek 

 

Je ne me suis pas élevé de cette terre misérable,

Comme Zachée le publicain,

Sur l'arbre élevé de la sagesse

Pour te contempler dans ta divinité.

 

La courte taille de l'homme spirituel en moi

N'a pas grandi par de bonnes œuvres :

Tout au contraire, elle a diminué sans cesse

Jusqu'à me faire retourner à boire du lait comme les enfants (cf 1Co 3,2).

 

En prenant la parabole à l'envers,

Je suis monté sur l'arbre de la sensualité

Par l'amour des choses de ce monde au goût agréable,

Comme un autre Zachée sur un autre figuier.

 

De là, grâce à ta parole puissante,

Fais-moi descendre en hâte comme lui ;

Viens loger dans la maison de mon âme,

Et, avec toi, le Père et le Saint Esprit.

 

Fais que ce corps qui a causé du tort à mon âme

Lui rende le quadruple en service

Et donne la moitié de ses biens

A mon libre arbitre appauvri,

 

Afin que selon ta parole de salut adressée à Zachée,

Je sois digne d'entendre ta voix moi aussi,

En étant moi aussi fils d'Abraham,

Suivant la foi de notre patriarche. 

 

Saint Grégoire de Narek (v. 944-v. 1010), moine et poète arménien 

Jésus, Fils unique du Père, 668-673 ; SC 203 (trad. SC p. 169 rev.) 

L'Evangile au Quotidien

http://levangileauquotidien.org/

___________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238  

Partager cet article
Repost0