Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 22:41
Il n'y a pas une écologie chrétienne mais ...

... un art de vivre chrétien au sein de la nature

Je crois profondément que l’évangile est un art de vivre. Pas une façon culturellement limitée et soumise à la mode éphémère, mais un souffle de poésie (…).

Cet art de vivre chrétien suppose une valorisation de la tempérance, vertu fondamentale, moteur de la lutte contre le gaspillage et le consumérisme.

Il ne s’agit pas de plaider pour une austérité froide et triste !

Car la fête a sa place dans cet équilibre recherché avec la nature.

Dieu sait si François était un homme traversé de joie !

La vie du monastère, la vie franciscaine sont de grandes inspirations pour un tel projet.

S’il fallait conclure, je dirais qu’à mes yeux, il n’y a pas d’écologie chrétienne à proprement parler, mais un art de vivre chrétien au sein de la nature.

Le rayonnement de la foi puisée dans l’inépuisable richesse du Christ pourrait trouver une fécondité nouvelle dans le lien à récréer sans cesse, entre nature et esprit, contemplation et action, nécessité vitale du corps et vie de l’esprit.

Un souffle de joie et de paix, une recherche d’une harmonie entre l’homme et la création, perdue en même temps que promise. 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 22:48
Humour

http://www.seraphim-marc-elie.fr/

_______________________________________________________________________________________

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

 

_____________________________________________________________________

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 22:31
Le christianisme s'oppose au pragmatisme et au relativisme

Une communauté qui se construit sans respecter la dignité authentique de l'être humain, en oubliant que chaque personne est créée à l'image de Dieu, finit par n'accomplir le bien de personne.

Voilà pourquoi il apparaît toujours plus indispensable que l'Europe se garde d'adopter un comportement pragmatique, aujourd'hui largement diffusé, qui justifie systématiquement le compromis sur les valeurs humaines essentielles, comme si celui-ci était l'inévitable acceptation d'un prétendu moindre mal.

Ce pragmatisme, présenté comme équilibré et réaliste, au fond ne l'est pas, précisément parce qu'il nie la dimension de valeur et d'idéal qui est inhérente à la nature humaine.

De plus, lorsque s'ajoutent à ce pragmatisme des tendances et des courants laïcistes et relativistes, on finit par nier aux chrétiens le droit même d'intervenir en tant que tels dans le débat public ou, tout au moins, on dévalorise leur contribution en les accusant de vouloir sauvegarder des privilèges injustifiés.

A l'époque historique actuelle, et face aux nombreux défis qui la caractérisent, l'Union européenne, pour être le garant valide de l'Etat de droit et le promoteur efficace de valeurs universelles, ne peut manquer de reconnaître avec clarté l'existence certaine d'une nature humaine stable et permanente, source de droits communs à toutes les personnes, y compris celles-là mêmes qui les nient.

Dans ce contexte, il faut sauvegarder le droit à l'objection de conscience, chaque fois que les droits humains fondamentaux sont violés.

Chers amis, je sais combien il est difficile pour les chrétiens de défendre inlassablement cette vérité de l'homme.

Mais ne vous lassez pas et ne vous découragez pas !

Vous savez que vous avez le devoir de contribuer à édifier, avec l'aide de Dieu, une nouvelle Europe, réaliste mais non pas cynique, riche d'idéaux et libre de toute illusion ingénue, inspirée par la vérité éternelle et vivifiante de l'Evangile.

Pour cela, soyez présents de façon active dans le débat public européen, conscients que celui-ci fait désormais partie intégrante du débat national, et unissez à cet engagement une action culturelle efficace.

Ne vous pliez pas à la logique du pouvoir pour lui-même !

Que l'avertissement du Christ soit pour vous un encouragement et un soutien constant : si le sel vient à s'affadir, il n'est plus bon à rien qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens (cf. Mt 5, 13).

Que le Seigneur rende fécond chacun de vos efforts et qu'il vous aide à reconnaître et à valoriser les éléments positifs présents dans la civilisation actuelle, en dénonçant toutefois avec courage tout ce qui est contraire à la dignité de l'homme.

Discours de Benoit XVI au Congrès de la la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) le 24 mars 2007.

Lire tout le discours

http://www.zenit.org/fr/articles/congres-pour-les-50-ans-des-traites-de-rome-discours-de-benoit-xvi

 

 
_________________________________________________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

Partager cet article
Repost0