Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 22:20

clement_olivier.jpg

 

« En tant que croyant orthodoxe, je crois à la résurrection de la chair ».

C'est le credo des apôtres. Qu'est-ce qu'une personne, sinon un visage donné à la matière du monde ?

Je pense que viendra un moment où l'Esprit soufflera si fort que toutes les haines, les bêtises, les séparations, les cruautés seront balayées et le monde apparaîtra transfiguré.

Chacun de nous s'inscrira dans cette matière du monde transfiguré, et ce sera la résurrection de la chair - chaque personne, dans ce qu'elle a d'unique, assumant le monde transfiguré.

Nous avons un pressentiment de cela dans ce que disent les Évangiles, d'une manière balbutiante, sur la condition du Christ entre sa résurrection et son ascension.

Quand il échappe aux modalités du temps et de l'espace déchus, qui séparent et isolent. Il est, parexemple, présent dans plusieurs endroits à la fois.

 

Olivier Clément

Extrait d'une interview d'Alain Valade et >Jean Puy pour "Nouvelles Clés"

http://www.cles.com/debats-entretiens/article/orthodoxie-le-mystere-de-la-personne/page/0/5

___________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 22:06

Marcel_Proust.jpg

 

Le comble de l'intelligence

c'est la bonté

 

Marcel Proust

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:19

porte-ouverte.jpg

 

La mort n’est rien 

Je suis simplement passé dans la pièce à côté.

Je suis moi. Tu es toi. 

Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.

 

Donne-moi le nom que tu m’a toujours donné.

Parle-moi comme tu l’as toujours fait.

N’emploie pas de ton différent.

 

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble.

Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi.

 

Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme

il l’a toujours été.

Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.

 

La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.

Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée,

Simplement parce que je suis hors de ta vue ?

Je t’attends. Je ne suis pas loin. 

Juste de l’autre côté du chemin.

Tu vois, tout est bien.

 

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d'un extrait de "The King of Terrors", sermon sur la mort 1910

Quelquefois attribué à Charles Péguy, d'après un texte de Saint Augustin

_______________________________________________________________________________________________________

 

Si vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blogue

http://ann.over-blog.com/blog-newsletter.php?ref=120238  

Partager cet article
Repost0