Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 22:47


« Mon Père l'aimera et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure. » Songez-y, frères très aimés, quelle fête que de recevoir Dieu dans la demeure de notre cœur ! Si un ami riche et puissant voulait entrer chez vous, la maison entière serait évidemment nettoyée, pour que rien ne puisse choquer son regard lorsqu'il entrerait. Que celui qui prépare pour Dieu la demeure de son âme nettoie les saletés de ses mauvaises actions.

Remarquez bien ce que dit la Vérité : « Nous viendrons et nous ferons chez lui notre demeure ». Car il peut passer dans le cœur de certains sans y faire sa demeure. Quand ils ont du remords, ils voient bien le regard de Dieu ; mais quand vient la tentation, ils oublient l'objet de leur repentir précédent et retombent dans leurs péchés, comme s'ils ne les avaient jamais pleurés.

 

Au contraire, dans le cœur de celui qui aime véritablement Dieu, qui observe ses commandements, le Seigneur vient et établit sa demeure, car l'amour de Dieu le remplit tellement qu'il ne s'écarte pas de cet amour au moment de la tentation. C'est donc celui dont l'âme n'accepte pas d'être dominée par un plaisir mauvais qui aime véritablement Dieu...

 

D'où cette précision : « Celui qui ne m'aime pas ne garde pas mes paroles ». Examinez-vous soigneusement vous-mêmes, frères très aimés ; demandez-vous si vous aimez vraiment Dieu. Mais ne vous fiez pas à la réponse de votre cœur sans la comparer à vos actes.

 

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église
Homélies sur les évangiles, n°30 (trad. Véricel, L'Évangile commenté, p. 309)

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 22:47

Maurice-Zundel.jpg

 

Il n'y a pas de morale chrétienne. Il y a une mystique chrétienne. L'immense majorité des chrétiens ne s'en sont pas aperçus... Dans le Christ, il n'y a pas de loi. Dans le Christ commence un régime nouveau, le régime de la grâce qui est le régime de la liberté, qui est le régime de l'amour.

 

Maurice Zundel

Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:57

 

 

Toutes les paroles sacrées de l'Évangile sont remplies des commandements du Seigneur. Pourquoi donc le Seigneur dit-il que l'amour est son commandement à lui ? « Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres. » C'est que tout commandement découle du seul amour, que tous les préceptes n'en sont qu'un, et qu'ils reposent sur le seul fondement de la charité. [...]

Comment garder cet amour ? Le Seigneur lui-même le laisse entendre : dans la plupart des préceptes de son Évangile, il ordonne à ses amis de s'aimer en lui, et d'aimer leurs ennemis à cause de lui. Celui qui aime son ami en Dieu et son ennemi à cause de Dieu possède la vraie charité.

Il est des hommes qui aiment leurs proches, mais seulement à cause des sentiments d'affection qui naissent de la parenté naturelle... Les paroles sacrées de l'Évangile ne font à ces hommes aucun reproche. Mais ce que l'on accorde spontanément à la nature est une chose, ce que l'on doit par charité à l'obéissance en est une autre.

 

Les hommes dont je viens de parler aiment sans doute leur prochain..., mais selon la chair et non selon l'esprit... En disant : « Voici mon commandement : vous aimer les uns les autres », le Seigneur a donc tout de suite ajouté : « comme je vous ai aimés ». Ces paroles signifient clairement : « Aimez pour la même raison que je vous ai aimés ».

 

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église
Homélies sur les évangiles, n° 27 ; PL 76, 1204 (trad. Jean expliqué, DDB 1985, p. 119 rev.)

Partager cet article
Repost0