Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:52

 

Aimons Dieu, mes frères, aimons Dieu, mais que ce soit aux dépens de nos bras, que ce soit à la sueur de nos visages. Car bien souvent tant d'actes d'amour de Dieu, de complaisance, de bienveillance, et autres semblables affections et pratiques intérieures d'un cœur tendre, quoique très bonnes et très désirables, sont néanmoins très suspectes, quand on n'en vient point à la pratique de l'amour effectif. « En cela, dit notre Seigneur, mon Père est glorifié que vous rapportiez beaucoup de fruit » (Jn 15,8).

 Et c'est à quoi nous devons bien prendre garde ; car il y en a plusieurs qui, pour avoir l'extérieur bien composé et l'intérieur rempli de grands sentiments de Dieu, s'arrêtent à cela ; et quand ils en viennent au fait et qu'ils se trouvent dans les occasions d'agir, ils demeurent court. Ils se flattent de leur imagination échauffée ; ils se contentent des doux entretiens qu'ils ont avec Dieu dans l'oraison ; ils en parlent même comme des anges ; mais, au sortir de là, est-il question de travailler pour Dieu, de souffrir, de se mortifier, d'instruire les pauvres, d'aller chercher la brebis égarée (Lc 15,4s), d'aimer qu'il leur manque quelque chose, d'agréer les maladies ou quelque autre disgrâce, hélas ! il n'y a plus personne, le courage leur manque.

 

Non, non, ne nous trompons pas : toute notre tâche consiste à passer aux actes.

 

Saint Vincent de Paul (1581-1660), prêtre, fondateur de communautés religieuses
Entretiens spirituels aux Missionnaires, fragment 171 (Seuil 1960, p. 905)

Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 22:40

calligraphie_sophie_thoreau1.jpg

Calligraphie Sophie
http://www.centre-bethanie.org/galerie_calligraphies.htm

 

La vie est trop courte

pour qu'on soit pressé

 

Henri-David Thoreau

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 22:48

Contemplation_pics_809.jpg 

 

Si l'on veut être parfait, il importe de laisser là toute spéculation intellectuelle.

 

Toute la pointe du désir doit être transportée et transformée en Dieu. Voilà le secret des secrets, que « personne ne connaît sauf celui qui le reçoit » (Ap 2,17)...

 

Si tu cherches comment cela se produit, interroge la grâce et non le savoir, ton aspiration profonde et non pas ton intellect, le gémissement de ta prière et non ta passion pour la lecture.

 

Interroge l'Époux et non le professeur, Dieu et non l'homme.

Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
Itinéraire de l'âme vers Dieu, VII, 1-2,4,6  (trad. Orval ; cf bréviaire)

Partager cet article
Repost0