Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 23:04

christ_icon_st_catherine.jpg

 

Quand, quand est-ce que tu te montreras à moi, afin que je te voie et que je puise avec délices à cette source vive que tu es, mon Dieu ? (Is 12,3)

 

Alors je boirai, je m'enivrerai dans l'abondance de la douceur de cette source vive, qui sourd des délices de la face de celui que mon âme désire (Ps 41,3).

 

Ô douce face, quand me combleras-tu de toi ? Alors j'entrerai dans le sanctuaire admirable, jusqu'à la vue de Dieu (Ps 41,5) ; je ne suis qu'à l'entrée, et mon cœur gémit de la longueur de mon exil.

 

Quand me combleras-tu de joie par ta douce face ? (Ps 15,11) Alors je contemplerai et embrasserai le véritable Époux de mon âme, mon Jésus...

 

Là je connaîtrai comme je suis connue (1Co 13,12), j'aimerai comme je suis aimée ; ainsi je te verrai, mon Dieu, tel que tu es (1Jn 3,2), en ta vision, ta jouissance et ta possession bienheureuse à jamais.

 

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301), moniale bénédictine
Les Exercices, n°5 ; SC 127 (trad. SC p. 175 rev.)

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 23:37

eveque.jpgL'évêque qui est à votre tête est votre serviteur... Que le Seigneur nous donne donc, à l'aide de vos prières, d'être et de rester jusqu'à la fin ce que vous voulez que nous soyons...; qu'il nous aide à accomplir ce qu'il a commandé. Mais qui que nous soyons, ne placez pas en nous votre espoir.

 

Je me permets de vous dire ceci en évêque : ...

 

Quel est notre service ?

 

Faites-y attention : si vous avez faim et que vous ne veuillez pas être ingrats, remarquez de quel cellier nous tirons les provisions ; mais dans quel plat est servi ce que tu es avide de manger, cela ne te regarde pas.

 

« Dans une grande maison, il n'y a pas seulement de la vaisselle d'or et d'argent, il y a aussi de la vaisselle d'argile » (2Tm 2,20).

 

[Votre évêque ressemble-t-il à] un plat d'argent, un plat d'or, un plat d'argile ? Toi, regarde si ce plat contient du pain, et de qui vient ce pain, et qui le donne pour qu'on te le serve. Remarquez qui est celui de qui je parle, qui donne le pain que l'on vous sert. C'est lui qui est le pain : « Je suis le pain vivant, descendu du ciel » (Jn 6,51).

 

Nous vous servons donc le Christ, à la place du Christ..., pour qu'il parvienne jusqu'à vous, pour qu'il soit le juge de notre ministère.  

 

Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon pour l'ordination d'un évêque, 3, 9 ; Guelferbytanus n°32, PLS 2, 637 (trad. coll. Pères dans la foi n°46, p. 102 rev.)

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 23:56

christ_pecheur.jpgNe nourris pas de haine pour le pécheur, car nous sommes tous coupables. Si, pour l'amour de Dieu, tu le blâmes, pleure sur lui. Pourquoi le haïrais-tu ?

 

Ce sont ses péchés qu'il convient de haïr, tout en priant pour lui si tu veux ressembler au Christ. Loin de s'indigner contre les pécheurs, il priait pour eux (Lc 23,34)...

 

Quelle est donc, toi qui n'est qu'un homme, la raison qui te fait haïr le pécheur ? Est-ce parce qu'il est exempt de ta vertu ? Mais où donc est ta vertu si tu manques de charité ?

 

Isaac le Syrien (7ème siècle), moine près de Mossoul, saint des Églises orthodoxes
Sentences 117,118

Partager cet article
Repost0