Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 22:04

 

 

Peter Moore

 

Mon objectif est de sensibiliser les gens au manque de discussion sur les véritables enjeux de notre société et à inviter à en avoir. Même si la vrai révolution, celle que nous avons déjà entamée, est la révolution intérieure, il ne serait pas superflu de prendre soin de nos aînés convenablement ainsi que de nos femmes et de nos enfants sans oublier les malades.

 

Quadrilingue autodidacte, cosmopolite, ami de tout les peuples après avoir voyagé intensémment dans près de 30 pays. Ma principale vocation est enseignant-éducteur mais je suis aussi technicien en commerce international. J'aime autant apprendre qu'enseigner. J'ai enseigné 2 ans dans un monastère Bouddhiste et je me suis engagé sur un chemin spirituel depuis. Par amour des être vivants, je suis un altermondialiste, rebel mais très pacifique.


 




http://www.youtube.com/user/ThePlot911

http://www.facebook.com/ThePlot911

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 22:38

en_route.gif

 

Le Christ est le chemin et la porte (Jn 14,6; 10,7), l'échelle et le véhicule..., « le mystère caché depuis le commencement » (Mt 13,35).

 

Celui qui tourne résolument et pleinement ses yeux vers le Christ en le regardant suspendu à la croix, avec foi, espérance et charité, dévotion, admiration, exultation, reconnaissance, louange et jubilation, celui-là célèbre la Pâque avec lui (cf Mc 14,14), c'est-à-dire se met en route pour traverser la mer Rouge grâce au bâton de la croix (cf Ex 14,16)...

 

En cette traversée, si l'on veut être parfait, il importe de laisser là toute spéculation intellectuelle. Toute la pointe du désir doit être transportée et transformée en Dieu. Voilà le secret des secrets, que « personne ne connaît sauf celui qui le reçoit » (Ap 2,17), que nul ne reçoit sauf celui qui le désire, et que nul ne désire sinon celui qui est enflammé par l'Esprit Saint que le Christ a envoyé sur la terre. C'est pour cela que l'apôtre Paul dit que cette mystérieuse sagesse est révélée par l'Esprit Saint (1Co 2,10).


Si tu recherches comment cela se produit, interroge la grâce et non le savoir..., l'obscurité et non la clarté, non point ce qui luit mais le feu qui embrase tout l'être et le transporte en Dieu avec une onction sublime et un élan plein d'ardeur.

 

Ce feu est en réalité Dieu lui-même dont « la fournaise est à Jérusalem » (Is 31,9). C'est le Christ qui l'a allumé dans la ferveur brûlante de sa Passion... Celui qui aime cette mort de la croix peut voir Dieu ; car elle ne laisse aucun doute, cette parole de vérité : « L'homme ne peut me voir s'il ne cesse de vivre » (Ex 33,20).


Mourons donc, entrons dans l'obscurité, imposons silence à nos soucis, à nos convoitises et à notre imagination. Passons avec Jésus crucifié « de ce monde au Père » (Jn 13,1). Et quand le Père se sera manifesté, disons avec Philippe : « Cela nous suffit » (Jn 14,8) ; écoutons avec Paul : « Ma grâce te suffit » (2Co 12,9) ; exultons en disant avec David : « Ma chair et mon cœur peuvent défaillir : le roc de mon cœur et mon héritage, c'est Dieu pour toujours » (Ps 72,26).  

 

Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
L'Itinéraire de l'âme en Dieu, 7 (trad. Orval ; cf bréviaire 15/07)

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 22:07

Jesus_Praying-758x516.jpg

 

« Jésus priait à l'écart » (Lc 9,18).

 

La prière trouve sa source dans le silence et la paix intérieure ; c'est là que se manifeste la gloire de Dieu (cf Lc 9,29). Car, lorsque nous fermerons les yeux et les oreilles, que nous nous trouverons au-dedans en présence de Dieu, lorsque libérés de l'agitation du monde extérieur nous serons à l'intérieur de nous-mêmes, alors nous verrons clairement en nos âmes le Royaume de Dieu. Car le Royaume des cieux ou, si l'on préfère, le Royaume de Dieu, est en nous-mêmes : c'est Jésus notre Seigneur qui nous l'a dit (Lc 17,21).
[...]

 

Ne veut-il pas nous apprendre que l'oraison abrite en son sein la gloire de Dieu ?

 

Saint Jean de Damas (v. 675-749), moine, théologien, docteur de l'Église
Homélie sur la Transfiguration, 10 ; PG 96, 545 (trad. En Calcat rev.)

Partager cet article
Repost0