Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 22:22

esprit_joie.jpg

 

Saint François affirmait : «Contre toutes les machinations et les ruses de l'ennemi, ma meilleure défense c'est encore l'esprit de joie. Le diable n'est jamais si content que lorsqu'il a pu ravir à un serviteur de Dieu la joie de son âme. Il a toujours une réserve de poussière qu'il souffle dans la conscience par quelque soupirail, afin de rendre opaque ce qui est pur ; mais dans un coeur gonflé de joie, c'est en vain qu'il essaie d'introduire son poison mortel. Les démons ne peuvent rien contre un serviteur du Christ qu'ils trouvent plein de sainte allégresse ; tandis qu'une âme chagrine, morose et déprimée se laisse facilement submerger par la tristesse ou accaparer par de faux plaisirs.»

Voilà pourquoi lui-même s'efforçait de garder toujours le coeur joyeux, de conserver cette huile d'allégresse dont son âme avait reçu l'onction (Ps 44,8). Il avait grand soin d'éviter la tristesse, la pire des maladies, et quand il sentait qu'elle commençait à filtrer dans son âme, il avait aussitôt recours à la prière. « Au premier trouble, disait-il, le serviteur de Dieu doit se lever, se mettre en prière et demeurer face au Père tant que ce dernier ne lui aura pas fait retrouver la joie de celui qui est sauvé » (Ps 50,14)...

De mes propres yeux, je l'ai parfois vu ramasser à terre un morceau de bois, le poser sur son bras gauche et le racler d'une baguette tendue comme s'il promenait un archet sur la viole ; il mimait ainsi l'accompagnement des louanges qu'il chantait au Seigneur en français.

 

Thomas de Celano (vers 1190-vers 1260), biographe de St François et de Ste Claire
Vita Secunda de St François, § 125 et 127 (trad. Debonnets et Vorreux, Documents, p.430)

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 22:31

 

cliquer une fois pour passer en grand écran et une autre fois pour zoomer

Les « Pierres vivantes » c’est l’homme !
L’homme qui incarne sa foi dans ses actes.
Qui n’imite pas la réalité, mais qui respire avec elle.
La pierre porte une mémoire qui contient une multitude d’informations :
mémoire de la création avec ses cycles,

mémoire de l’humanité, de la main qui lui a donné forme.
Elle parle à celui qui sait l’écouter. Elle est vivante !
Vivante ne signifie pas animée mais témoin visible de la vie
qui la traverse et qui se cristallise dans sa poussière.
Comme une photographie fixe un instant,
la pierre retient la trace d’un geste,

d’un événement, d’un instant particulier.
J’ai imaginé le skite comme une immense sculpture

qui se dresse tel un phare dans l’océan des Cévennes.
Il irradie dans son immuabilité !
La pierre raconte la vie de ceux qui l’ont habité,
elle participe aujourd’hui à la prière des moines vers le Créateur.


Frère Jean

Partager cet article
Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 22:35

cal_sophie_bien_aime_800.jpgCalligraphie de Sophie

cliquer pour agrandir

Partager cet article
Repost0