Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 00:08
kalachakra.jpg

Tout est plein de toi
Partout je vois tes empreintes.
Le tout de tout est plein de toi.
Forme, qualité, nom tout porte ta ressemblance.
Chaque jour, chaque instant sont bénis.
Ton amour comble mon coeur, toujours.

De partout, mon Dieu,
tu me pénètres.
Où que j'aille et quoi que je fasse, sur mes lèvres,
dans mon coeur ton Nom, toujours.
Tout ce que je vois, tout ce que j'entends ton visage, ta voix.

Etang, rivière, fontaine, tout est sacré.
Palais, châteaux, maisons,
chaumières, huttes, tout est ton temple.

Toukârâm
DIEU EN TOUTES CHOSE;

Tukârâm (1598-1650) est le type même du saint indien de basse caste analphabète, mais reconnu comme inspiré. Selon la tradition, il quitta du jour au lendemain, vers l'âge de vingt ans, ses parents pour se réfugier dans la jungle et prier en solitude. Sa femme le reconduisait à la maison, mais il repartait sans cesse en quête de Dieu. Conscient de son inculture, il apprend par coeur des dizaines de milliers de versets des textes sacrés hindouistes. Bientôt, les disciples affluent, dont de brahmanes qui transcrivent fidèlement ses fameux Psaumes du pèlerin. Ceux-ci sont toujours récités aujourd'hui sur les chemins de pèlerinage. Tukârâm est l'un des grands représentants de Ia voie baktique ou voie de la dévotion pour Dieu. Dont ce mystique voit les empreintes partout et en toutes choses, comme il l'exprime ici (Psaume du Pèlerin, Ed. Gallimard).
Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:51
feu_1.JPG
La face de Dieu est comme un visage lumineux
qui sort de l'ombre: pour le voir, nous jetons au feu tout
ce que nous possédons, le monde, nos joies, nos espoirs.
La flamme jaillit, dévorante, et son éclat fait rayonner
le visage aimé. Mais elle baisse, nous l'attisons alors
avec les derniers biens qui nous restent: honneur
succès, volonté, intelligence, esprit, et enfin notre moi:
« Absume et suscipe » (prends et reçois).
Ce n'est pas un don, mais une connaissance croissante:
je suis pris, je dois me rendre.
La grâce est tout : c'est Dieu qui apparaît.
La grâce est aussi tout sacrifice que le feu m'arrache.


HANS URS VON BALTHASAR (1905-1988),
« GRAINS DE BLÉ » (ÉD. ARFUYEN)
Partager cet article
Repost0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 00:34
saint_irenee.jpgfresque de Yaroslav Dobrynine
« La vie de l'homme c'est de voir Dieu », a écrit saint Irénée.
Plus encore : la vocation de l'homme, c'est de devenir Dieu.
«Mais comment pourras-tu être Dieu si tu n'es pas même encore homme ?», demande l'évêque de Lyon.
Deviens donc un homme vivant, et c'est alors que tu sauras transmettre à travers l'authenticité de ta propre personne, la foi qui t'a mis debout.


Enzo Bianchi

Plus de fresques http://www.centre-bethanie.org/galerie_visite_9.htm
Partager cet article
Repost0