Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2005 2 20 /12 /décembre /2005 00:00

Noël déjà ! Est-ce possible? L'Avent. En avant ! Mais avant quoi ? Quelque part s'allume une étoile. Sur nos épaules voûtées, une main se pose et nous nous redressons. Dans nos âmes obscures surgit une flamme timide mais vivace. Etonnés, nous nous retrouvons sur le seuil, accueillant le flux de souvenirs en même temps que la promesse obstinée.
Famille troublée qu'une naissance resserre, réconcilie, relance. En chacun de nous se rejoue la scène. Nous mettre en chemin, nous avancer en nous délestant de tout ce qui entravait notre essor. L'année liturgique nous invite à faire table rase. Tout recommence, non dans la lassitude, mais dans l'émoi du neuf. D'abord marcher vers la crèche, car « L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable », chuchote Verlaine. Nous, fragiles, inconscients, pécheurs. Nous sommes cependant, conviés à entrer en Avent, à nous avancer au-devant de la fête lustrale.
Nous devenons plus attentifs à ce qui s'opère en nous, autour de nous. Nous osons nous convertir, nous renouveler ! La ferveur renaît. Nous ne sommes pas seuls dans l'ombre !
...
La fête de Noël qui nous oriente dans les ténèbres est déjà celle de Pâques, de la Résurrection. Le mystère demeure entier, mais il nous habite et nous transfigure, pour autant que nous acceptions de nous lever, de marcher, de nous laisser aimer. Voici l'Emmanuel, Dieu parmi nous.

COLETTE NYS-MAZURE

Extrait de Panorama N°416 décembre 2005
http://boutique.bayardweb.com/article/index.jsp?docId=49806

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 00:00

À Noël, l'ombre de la croix se profile déjà. Car, en s'incarnant, Dieu choisit d'habiter la fragilité humaine. À Noël, Dieu entre dans notre humanité, il vient habiter nos déchirures et nos souffrances, là où précisément nous ne l'attendions pas. Le Christ nous rejoint au plus bas, il ne nous laisse pas seuls, il se fait homme comme nous pour mieux nous tendre la main et nous relever. Vivons l'Avent dans la contemplation de ce mystère : Dieu se fait tout proche. Il ose la vulnérabilité, il accepte de dépendre de l'homme, par amour de l'humanité. Vivons l'Avent en nous laissant à nouveau étonner par l'immense don qui nous est fait Comme le dit si bien saint Irénée, « Dieu s'est fait homme pour que nous devenions Dieu » ! Voilà le mystère de Noël plus nous nous humaniserons, plus nous marcherons vers notre humanité, et plus Dieu pourra se révéler, à travers nous, à toutes celles et tous ceux qui, en ce monde, cherchent l'espérance et la paix !

Frère Alois
http://www.taize.fr/fr_article2632.html

Extrait de Panorama N°416 décembre 2005
http://boutique.bayardweb.com/article/index.jsp?docId=49806

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 00:00

Je suis un pélerin sur la terre

Partager cet article
Repost0