Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 15:31

Le "souci" pèse sur l'esprit, le coeur, toute l'âme. Il empoisonne l'existence. Quoi que vous ayez à faire, quelles que soient vos responsabilités matérielles et spirituelles, n'y engagez pas votre âme et ne permettez pas à l'inquiétude de la troubler. C'est manque de foi et de confiance en Dieu. Tout ce que vous avez à faire en religion, c'est son oeuvre à lui. Faites généreusement ce que vous pouvez, sachant que le succès ne dépend que de lui, non de vos habiletés. Si vous ne cherchez en rien votre propre gloire, vous vivrez dans une paix inaltérable (...) »

UN MOINE

LES PORTES DU SILENCE, ÉDITIONS AD SOLEM

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 21:18

Chrétiens, vous aurez beau précher l'ordre établi, le respect des lois et de l'autorité, vous ne changerez pas votre histoire...
A l'origine de l'Eglise il y a un pendu entre deux brigands, un excommunié, un condamné sans circonstances atténuantes par l'unanimité des pouvoirs civils et des docteurs en religion ! ...
Ce damné de la société est Jésus ! ...
Paul parle des apôtres comme des bannis, d'ordures, de balayures du monde ...
Le monde essaie de " modifier " le Maître et ses disciples ! Il couronne la Servante du Seigneur et la couvre de soie d'or et de diamants, comme pour lui faire oublier qu'elle est la " Servante ".
La charité ( l'amour ) n'est pas le moyen de perfection, elle est la perfection, la monnaie d'or, la seule qui ait cours au Ciel et sur la terre.
" Qui aime est né de Dieu " écrit saint Jean. Ausculte ton coeur ...

Père Monier
Miettes Spirituelles
Salvator

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 21:15

Que fais-tu sommeillant ? Crie vers Dieu, t'éveillant.
Réveille-toi pour voir son ciel, que sa paume créa,
et les voiles de ses hauteurs suspendues à ses bras,
et ses étoiles, cachets d'or aux anneaux de ses doigts.
Espère en son secours et crains en son effroi,
et que l'orgueil du coeur ne monte pas en toi.

Que fais-tu sommeillant ? Crie vers Dieu, t'éveillant
et sors dans l'ombre, et marche, et suis la trace glorieuse,
des hommes grands qui L'ont loué, d'une âme non trompeuse.
Leurs nuits étaient nuits de prière, et jeûnes leurs journées;
sous le trône de sa lumière leur place était gardée;
car le chemin de l'Eternel passait par leur coeur;
et leur vie était une échelle à monter au Seigneur
.

(prière juive)
 
Le grand poète tolédan Judah Halévy a écrit cette prière qui ouvre l'office de minuit dans le rite sefardi, durant le mois qui précède les fêtes «austères» (Yom Kippour, Rosh Hashana). Le thème de l'homme endormi que Dieu vient réveiller de sa torpeur traverse tout le premier Testament, notamment les psaumes. Telle une image de notre foi «engourdie», à éveiller sans cesse (Anthologie juive, traduction. Edmond Fleg).

Partager cet article
Repost0