Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2023 7 29 /01 /janvier /2023 20:30

L’un de mes hadiths (paroles du prophète) préférés affirme : « Celui qui s’humilie devant un riche à cause de sa richesse, perd deux tiers de sa foi. »

Dans nos relations humaines, il est d’usage d’avoir de la révérence pour les personnes qui ont le pouvoir ou l’argent. On le voit dans les relations entre les hommes, mais aussi dans les relations entre les états.

Or la foi, elle, devrait normalement libérer les gens de ces dynamiques de pouvoir, puisque ceux et celles qui ont la foi en Dieu croient que les choses sont dans les mains de Dieu, et que le vrai et unique pouvoir est celui qui vient de Dieu.

Une personne qui a donc une foi bien enracinée, ne peut pas avoir de révérence pour d’autres à cause de leur pouvoir dans ce monde, ou de leur rang, même s’il s’agit d’un rang religieux.

Elle se doit par contre d’avoir un respect égal pour toutes les personnes, quel que soit leur rang ou situation.

La sourate 80, appelée Abasa, ce qui signifie « il s’est renfrogné », dit : « Il a froncé les sourcils et s’est détourné, parce que l’aveugle est venu à lui. Qui te le dira ? Peut-être cet homme se purifie-t-il, ou entre-t-il dans une réflexion qui lui est profitable ? Quant à celui qui est largement pourvu, tu l’abordes avec empressement ; peu t’importe qu’il ne se purifie pas (ne fasse pas l’aumône). Mais celui qui vient à toi rempli de zèle et de crainte, toi, tu t’en désintéresses ! Non, vraiment ! Ceci est un rappel. Quiconque le veut s’en souviendra. » (80 : 1-12)

Dans ces versets, Dieu admoneste le Prophète de ne pas faire cas d’un homme aveugle, Abdullah ibn Um Maktoum, qui était venu lui demander de lui apprendre le Coran, alors que Muhammad était en discussion stratégique avec les notables de La Mecque qui refusaient son message.

Ils montrent que le but stratégique du message coranique est non pas l’attention de ceux qui ont le pouvoir, mais le respect de la dignité et la valorisation de toute personne, surtout celles qui ont moins de pouvoir social et financier.

Qui plus est : à plusieurs reprises, le Coran avance que « Dieu n’impose à une âme que ce qu’elle peut supporter » (voir al Baqara 2 : 286). Ceci signifie, pour moi, que les personnes dignes de révérence sont en fait les personnes qui supportent le plus (sans dolorisme), celles qui vivent les plus grandes catastrophes, qui supportent les guerres, famines, pertes, handicaps, et toutes les difficultés tout en préservant leur humanité.

Ceux et celles qui ont la foi sont donc ceux et celles qui ne s’humilient devant aucun pouvoir externe dans ce monde, ni n’en font cas, car tout pouvoir, argent ou rang peut disparaître en une seconde, mais qui portent un profond respect aux hommes et femmes qui nous montrent ce que peut être la force intérieure des humains.

Par Nayla Tabbara, théologienne musulmane libanaise (1)

(1) Autrice de L’Islam pensé par une femme, avec Marie Malzac, Bayard, 250 p., 16,90 €.

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2023 6 28 /01 /janvier /2023 20:30

 

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2023 5 27 /01 /janvier /2023 20:30

 

Le film complet en anglais

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0