Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 19:30

 

Cette vierge aux lignes byzantines, les croisés l'auraient rapporté d'Orient par Guillaume de Peyre entre entre 1212 et 1222, où les moines du mont Carmel, héritiers d'Elie, l'auraient sculptée dans un bois très dur, (peut-être de l'olivier), "dans le culte de la vierge-mère. Elle est datée pourtant du XIème siècle.

Assise sur un siège d'époque récente, drapée dans une robe aux plis harmonieux, elle tend les bras en avant. tout le corps était peint en rouge, seule la tête et le cou sont recouverts d'un vernis noir.

Elle apparait dans l'histoire dès 1249: Randon de Chateauneuf rend hommage à l'évêque Odilon de Mercoeur devant " l'altar de Madona Santa Maria, en la gleiza de Mende ".

Deux fois elle fut sauvée de la destruction. En 1579, quand les Huguenots eurent pris Mende, une vieille femme aurait eu l'astuce de demander "cette vieille souche de bois" pour son feu aux soldats de Merle qui allaient la brûler.

Le 8 décembre 1793, les révolutionnaires la jetèrent à bas de son trône pour faire monter sur l'autel la déesse raison. Après la fête, une femme vint ramasser la statue oubliée et l'emporta, furtivement, sous son manteau.

Le 15 août 1894, on lui fit quitter sa chapelle (chapelle des mariages qui fut plus tard celle de Saint Roch) pour l'installer à nouveau sur le maitre-autel.

Revenue à sa chapelle en 1960, depuis que le maitre-autel n'est plus qu'une simple table .

Un nombre impressionant de reliques sont cachées entre ses deux épaules, dans une cache-reliquaire,ce qui est presque unique chez les vierges noires. L'inventaire canonique de 1857 en donne le détail:

Cheveux de la vierge, parcelles de ses vêtements, de son tombeau, fragments de la vraie-croix, sans oublier des restes des Saints Pierre, André, Paul, Martial, Denis, Jacques...

lozere_012Pour le cinquantenaire de son couronnement, en 1946, l'ancien curé de Mende écrivit ces lignes:

" Les 15 Madones Lozériennes les plus marquantes étaient les invitées de Notre-Dame de Mende: les unes venues en personne, comme celle de la Carce (Marvejols), de tout pouvoir (Langogne), de Pitié (Saint chély); d'autres, trop lourdes pour se déplacer, s'étaient fait représenter: ainsi les vierges du rocher (Meyrueis et Serverette) ou de la sentinelle (Nasbinals).

Les madones de Quézac, de Nogaret, de la Malène étaient là; celle du bon-secours (les Salelles), de Beaulieu (Paulhac), de la Salette (Saint-Privat de Vallongue), de toutes grâces (Cheylard l'évêque) et enfin celle de Bouldoire, la dernière mais non la moins ancienne. Toutes assistaient à cette parade, qui eut étonnée nos aïeux du moyen-äge, habitués pourtant aux processions de reliques et aux rassemblements de prélats."

On ne saura jamais ce qu'est devenu son fils.....

Vierges noires

Notre-Dame de Courpiere 2 Notre-Dame ? Forez ND de Vollore Nonette_27 Notre-Dame du Pont de Saint-Floret ND de Mailhat Palais Saint-Pierre musée vierge noire Saint-Flour 1 Notre-Dame d'Usson Notre-Dame de Chalus dorres Tindari Tindari 2 Odeillo Montserrat Paris Sainte-Marie des Chazes Saugues Colamine Moussages Beaulieu Heume-l'Eglise Vernols Orcival Clermont ND de la Bonne Mort Clermont, Roche-Charles Beaune Dijon musée archéologique Dijon Velars-sur-Ouche Vievy Lantenay Saint-Saturnin ND Chalet Prats-de-Mollo Saint-Michel de Cuxa Saint-Michel de Cuxa Saint-Martin du Canigou Cases-de-Pène Vinça Espira de Conflent Corneilla de Conflent Thuir Amélie-les-Bains Coulandon Chazeuil Taxat-Senat Vernouillet Vernusse Garde-Adhémar Garde-Adhémar Vauclair Manosque Vassivière Besse en Chandesse Ronzières Le Puy Rocamadour Montserrat Meymac Conques (Sainte Foy) Clermont-Ferrand (ND de la Bonne Mort) Saint-Gervazy Valfleury Marsat photos_par_rem_520 photos_par_rem_521 Le Puy

 
Partager cet article
Repost0
14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 19:31
Chants des moniales du monastère d'Iveron à Orsk

SEIGNEUR AIE PITIÉ - SŒURS DU MONASTÈRE D’IVERON À ORSK. RUSSIE

MON ÂME, MON ÂME, LÈVE-TOI ! MONASTÈRE DES SŒURS D’ORSK, RUSSIE

LA GRANDE DOXOLOGIE

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 19:30

Le samedi de la cinquième semaine de carême, l’Église d’Orient célèbre l'Hymne Acathiste de sa Très Sainte Souveraine, la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie en souvenir des événements qui marquèrent Constantinople (aujourd’hui Istanbul, en Turquie) au temps d’Héraclius.

En ce temps-là, des troupes innombrables venues d’Europe centrale avec leurs généraux païens, firent irruption par l'Ouest jusqu'à Constantinople, en poussant des cris blasphématoires contre Dieu.

La mer fut couverte de navires, la terre ferme se remplit de fantassins et de cavaliers.

Alors le Patriarche Serge exhorta le peuple de Constantinople à ne pas se laisser abattre, mais à reporter de tout cœur toute son espérance sur Dieu et sur Sa Mère, la Divine Génitrice Tout-Immaculée.

Le Patriarche, avec tout le peuple, porta en procession l'icône de la Mère de Dieu en haut des remparts, pour assurer leur résistance, avec l'Icône du Christ « non-peinte-de-main-d’homme ».

Des barques pleines de soldats furent dirigées contre l'église Notre-Dame des Blachernes (à Constantinople), mais une violente tempête secoua la mer à l'improviste, et cette flottille fut mise en pièces.

De la rive des Blachernes, la Mère de Dieu repoussa tous les assaillants.

Et le peuple reconnaissant de Constantinople, rendant grâces à la Mère de Dieu, lui chanta une hymne toute la nuit, sans s'asseoir (Acathiste), puisqu'elle n'avait pas cessé elle-même de veiller sur eux et qu'avec une surnaturelle puissance elle avait remporté la victoire sur les ennemis.

En souvenir de ce prodige, l'Église a pris l'habitude de consacrer cette fête à la Mère de Dieu, en ce temps de l'année où elle donna la victoire.

Et on l'appelle Acathiste, puisque c'est debout qu'elle fut alors célébrée par le clergé de la ville et par tout le peuple.

D’après le « Triode de carême »
Diaconie Apostolique 1993

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0