Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 23:59
Ma foi, c'est la spiritualité de la route

Des pardons de Bretagne à Compostelle, Gaële de La Brosse a été touchée par le virus de la marche. Au micro de Thierry Lyonnet elle explique ce qu'est "l'esprit du chemin".

Quelle différence entre randonnée et pèlerinage? L'expérience à laquelle nous initie Gaële de La Brosse n'a rien d'une promenade mais n'a pas pour objectif la performance physique. Ce qui compte ce n'est pas non plus le lieu vers lequel on va, mais comment on y va.

Ce qui importe donc, c'est le chemin. Et même l'esprit du chemin. Elle vient de publier "Guide des chemins de pèlerinage" (éd. Presses de la Renaissance / Pèlerin), où elle décrit 35 des plus beaux itinéraires.

"Aventure" vient du latin "ad ventura", qui signifie "être ouvert". Lâcher ses balises, ses sécurités, ses certitudes. Parfois, il n'y a pas besoin de partir loin pour être un pèlerin.

L'ESPRIT DU CHEMIN
Jérusalem, Rome, Compostelle, Assise, Chartres, Fatima, le Mont-Saint-Michel, le Tro Breizh... C'est à se demander quelles routes Gaële de La Brosse n'a pas encore parcourues. La marche, elle l'a dans le sang comme les Bretons ont les pardons dans leur "ADN".

L'enfant de Dirinon participait autrefois aux pardons de Rumengol, Sainte-Anne-d'Auray, la Pointe Saint-Mathieu ou La chapelle du Folgoat. Aujourd'hui elle ne cesse de partager cette passion qui l'anime. En avril dernier, elle a organisé le Forum des chemins de pèlerinage à Paris, dont RCF était partenaire.

L'esprit du chemin, la rédactrice en chef du blog Chemins d'étoiles l'incarne et le cultive. Depuis qu'en 1986 elle a reçu "un choc" spirituel.

C'était à Saint-Jacques de Compostelle. "Et là j'ai ressenti un choc très profond, comme si j'avais été frappée par la foudre, une sorte d'appel." Un appel à continuer la route, sans cesse. Même si dans les années 80 un grand nombre de routes n'étaient pas encore aussi balisées qu'aujourd'hui.

 

Écouter

Télécharger

 
**********************************************************************************
__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

Entrez votre adresse mail

Fourni par FeedBurner

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Audio
commenter cet article
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 23:50
Humour

Dans un village du Haut Rhin, deux hommes s'appelaient Michel.
L'un était prêtre et l'autre chauffeur de taxi.
Le destin voulut que tous deux meurent le même jour.
Ils arrivent au ciel et se présentent devant le Seigneur.

Michel, le chauffeur de taxi, passe en premier. Dieu consulte ses registres et lui dit :
Très bien, mon fils, tu as gagné le Paradis.
Tu as droit à une tunique en fils d'or et un bâton en platine.
Tu peux y aller".

 

Quand passe l'autre Michel, Dieu lui dit :
"Bien, tu as mérité le Paradis.
Tu as droit à une tunique de lin et à un bâton en chêne".

Le prêtre est surpris :
"Pardon, Seigneur, mais il doit y avoir une erreur.
Je suis bien Michel, le prêtre !"
"Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin."
Non ! Ce n'est pas possible ! Je connais l'autre Michel, il vivait dans mon village.

C'était une catastrophe comme chauffeur de taxi !
Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal.
Et moi j'ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse.
Comment est-il possible qu'on lui donne la tunique en fils d'or et à moi celle-ci ?"

 

Et Dieu lui répond :
Non, mon fils, il n y a aucune erreur.
Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans...
"Comment ?... Je ne comprends pas".
"Oui, nous travaillons au résultat et avec des objectifs.
Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais,
les paroissiens s'endormaient ... !
- Mais lui, chaque fois qu'il conduisait,
tout le monde priait ... !

Repost 0
Published by Marc-Elie
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 23:55
Sans appui  

-1-

Haute conscience,
frôlement d'aile,
les arbres soudain
respirent,
l'herbe rit
dans les combes
secrètes !
Enchantement,
le ciel changeant
joue avec la lumière
sur la grise tenture
du lac impassible !

-2-

Haute conscience,
dans la nudité des vignes
où pointent
des sarments,
un épervier
est apparition
du silence !

-3-

Au pied du cerisier,
la manne des pétales
nourrit la terre obscure.
Sur les feuilles parcheminées
qui bordent le chemin,
un lézard écrit sa présence.
Les bourgeons naissants
donnent fragilité au regard !

-4-

Haute conscience,
en plein jour
les étoiles descendent
et deviennent
boutons d'or.
Près d'une maison
d'ardoises grises,
un pommier du Japon
est en feu !

-5-

Apparition d'un merle
qui sautille
sur le perron,
silencieux passage
de la vie cerné
par une fenêtre,
une pie se laisse
bercer par le vent
au plus haut d'un orme
sans feuillage !

-6-

Haute conscience,
l'air est traversé
de pétales errants.
Des visages en flammes
arrachent les morts
hors de l'éternel hiver !
La violette du sous-bois
est une caresse
née de l'humus !

-7-

Bénis soient
ces signes 
pour qui désire voir
et revêtir ce manteau,
haute conscience,
passage d'une aile
parfum qui desserre
le cœur sans appui !

je ne me rappelle plus l'auteur

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog (et regardez votre dossier spam ou indésirable pour valider ensuite votre inscription envoyée par Feedburner) :

Entrez votre adresse mail

Fourni par FeedBurner

Repost 0
Published by Marc-Elie - dans Poèmes
commenter cet article