Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 19:34

Recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Monseigneur Patrick Chauvet est attaché à l'histoire de l'édifice, qui témoigne du savoir-faire des bâtisseurs médiévaux. Il a à cœur de transmettre l'esprit des lieux, tant dans sa dimension spirituelle que comme lieu de rassemblement.

Fou d’histoire, pour donner la parole à ceux et à celles qui ne sont pas historien, qui ne sont pas historienne, mais qui portent un regard sur le passé, qui vivent dans le passé !

Chœur, gargouilles, flèche, vitraux, cathédrale, et pourquoi pas chantier. Prélat d'honneur de Sa Sainteté, consulteur de la Congrégation pour le culte divin, doyen du Chapitre cathédral, recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Monseigneur Patrick Chauvet est Fou d’histoire dans Le Cours de l’histoire.

Notre-Dame de Paris, un lieu chargé d'histoire

Devenu recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris en 2016, Monseigneur Patrick Chauvet est aujourd’hui l’un des principaux acteurs de sa rénovation.

Ce passionné de Georges Bernanos et de Paul Claudel et ancien professeur de lettres classiques veille à ce que le chantier soit respectueux de l’édifice et de son histoire. Il ne s’agit pas de transformer la cathédrale en musée ou en un simple monument, mais bien de veiller à ce qu’elle reste fidèle à la mission qui lui a été assignée il y a presque huit cent soixante ans : être un lieu de culte autant qu’un lieu de vie.

"Quand la cathédrale se vide, c'est le grand silence", témoigne Monseigneur Chauvet"C'est un silence étonnant où les pierres peuvent parler. J'aime bien rester dans le chœur, par exemple, où je fais parler les pierres. J'imagine le sacre de l'empereur, j'imagine l'entrée de de Gaulle dans la cathédrale au moment de la Libération."

Loin des projets architecturaux qui auraient risqué d’altérer le bâtiment, Monseigneur Chauvet a plaidé pour que les savoir-faire des bâtisseurs médiévaux soient aujourd’hui transmis à de jeunes compagnons du devoir.

"Je rends grâce pour le roman de Victor Hugo (Notre-Dame de Paris). Si la cathédrale a été sauvée par Viollet-le-Duc, c'est grâce à Hugo qui avait envoyé un texte dirigé vers l'État en disant 'Vous ne pouvez pas laisser tomber tout ce patrimoine du Moyen Âge’. C'est comme cela qu'il a déclenché les travaux de Viollet-le-Duc", confie Monseigneur Chauvet.

Comment habiter et protéger ce lieu vieux de pratiquement neuf siècles ? Comment ne pas perdre de vue l’histoire de la cathédrale, tout en s’assurant qu’elle reste un lieu de vie pour les paroissiens mais aussi pour les trente-cinq mille visiteurs quotidiens ?

Monseigneur Patrick Chauvet est recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris et théologien. Il assure également la liturgie de la cathédrale à Saint-Germain-L’Auxerrois, dont il est l’administrateur. Il est aussi prélat d'honneur de Sa Sainteté, consulteur de la Congrégation pour le culte divin et doyen du Chapitre cathédral.

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 19:30

Quelqu’un courut tremper une éponge dans du vinaigre et, l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui donnait à boire. (Mc XV, 36)

Oui, je me reconnais, Seigneur, ce quelqu’un qui assistait à ton agonie sur ta croix douloureuse, c’était bien moi, Tugdual, j’avais entendu ton cri J’ai soif.

Et bien que j’eusse crier avec les autres, crucifiez-le, et bien que je t’eusse renié mille et mille fois, et bien que je t’eusse abandonné à diverses reprises, Ta Grâce l’ayant touché, je courus chercher une éponge.

Cette éponge c’était la Celtie. Elle trempait dans son vinaigre.

Je la plaçai au bout de roseau du marécage de ma vie pour Te donner à boire. C’est tout ce que je pus faire Seigneur.

Pardonne-moi, pardonne à la Celtie, pardonne à tous. Tes lèvres expirantes ont cependant touché l’éponge de Celtie, mais tu ne voulus pas boire à son vinaigre. Comme je Te comprends !

Cependant moi, ce quelqu’un qui courut et qui Te la présenta au bout du roseau de ma pauvre vie, je garde l’espoir et l’assurance.

Tes lèvres ont effleuré l’éponge amère de Celtie.

Je veux y voir le baiser de ta bouche dont la Celtie a tant besoin pour être restaurée.

Seigneur, souviens-toi du roseau rigide de ma vie, souviens-toi de moi qui aurais voulu étancher Ta soif !

Oh ! les Chrétiens de Celtie, si vous ne pouvez faire mieux que moi je n’ai fait, ne manquez pas d’offrir au Xrist assoiffé l’éponge de Celtie même si elle ne peut donner que son vinaigre.

Je ne puis pas ne pas croire que Christ se laisse un jour apitoyer et ne ressuscite Sa Celtie avec Lui dans 3 jours.

Saint Tugdual

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 19:30

 

Réponses à des questions de l'auditoire

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0