Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2024 3 10 /07 /juillet /2024 19:30
Un miracle impressionnant de Saint Charbel

"Je suis St Charbel , je viens t'opérer"

Je vis que mon cou portait deux incisions, l’une à droite, l’autre à gauche". (Nohad El Chami)

Nohad, épouse de Semaan El-Chami, originaire de Mazarib, petit village de la région de Joubeil au Liban, a 55 ans en 1993. Mère de 12 enfants, atteinte d’une hémiplégie avancée en raison d’un rétrécissement des artères, elle avait besoin d'une opération chirurgicale au cou afin de pratiquer un pontage des deux carotides obstruées.

"Ce jour-là", raconte Nohad "mon fils aîné part prier devant la tombe de Saint Charbel à Annaya d’où il me rapporte un coton imbibé d’huile et un peu de terre prise au saint caveau. Lorsque ma fille m'enduit le cou et tout le côté gauche de mon corps paralysé, je ressens comme un fourmillement étrange à la main et à la jambe".

Dans la nuit du 21 au 22 janvier 1993, Nohad fait un rêve : un faisceau de lumière pénètre dans sa chambre et elle voit deux moines s’approcher de son lit. Elle reconnaît Saint Charbel qui, en dégageant le col de son vêtement, pose la main sur son cou et lui dit : " Je suis St Charbel, je viens t'opérer.

Nohad témoigne par la suite : "Je me réveillai et je remarquai que j’étais assise de la manière dont le moine me fit asseoir...Je sentis une brûlure au cou. J'y portai la main pour voir ce qui s’était passé et à ce moment, je me rendis compte que mon bras paralysé était redevenu normal et je sentis ma jambe bouger sous l’édredon. Je me levai inconsciemment du lit et m’agenouillai devant la statue de la Vierge et l'icône de St Charbel pour les remercier. Je me dirigeai ensuite vers la salle de bain et je vis que mon cou portait deux incisions, l’une à droite, l’autre à gauche...".

"Je t’ai laissé ces stigmates par la puissance de Dieu" lui dit St Charbel " afin que tout le monde puisse les voir, car beaucoup se sont éloignés de la prière, de Dieu et de l’église. Celui qui veut quelque chose, moi, Père Charbel, je suis présent à l’ermitage d’Annaya pour toujours. Aussi, je te demande de rendre visite à l’ermitage le 22 de chaque mois où tu assisteras à la messe toute ta vie."

Le 15 août 1993 alors qu'elle est à la montagne chez elle, Nohad a, la nuit, une vision de Saint Charbel qui lui dit : "Nohad, je veux que tu fasses la prière du rosaire le premier samedi de chaque mois, chez toi, à la maison."

Le lendemain, quand elle se réveille et qu'elle encense l’oratoire pour sa prière, elle tourne le regard vers la grande icône de St Charbel et voit suinter de l’huile qui continue à couler jusqu’à ce jour.

Les stigmates de Nohad El Chami réapparaissent chaque 22 du mois.

C'est pour cela que, depuis sa guérison miraculeuse, chaque 22 du mois rassemble à Annaya des milliers de pèlerins, de toutes confessions, venus en procession prier le rosaire.

La guérison de Nohad El Chami a fait l'objet de nombreuses études médicales.
 
En 2002 une échographie de la carotide révèle qu'elle a effectivement subi une intervention chirurgicale bilatérale, que ses artères sont en bon état et que son cerveau n'est pas endommagé.
Le père Antoine Saifi (Annaya) raconte par ailleurs qu'une équipe de "Radio Pologne" est arrivée à Annaya pour examiner les stigmates de Nohad.
 
L'équipe a constaté, après le prélèvement sanguin effectué sur les stigmates, que leur ADN n'était pas le même que celui de Nohad elle même.
 
D'ailleurs St Charbel avait dit à cette dernière que le sang qui coulera de ses stigmates n'altérera en rien sa santé.
Béni soit le Seigneur.

Les stigmates de Nohad El Chami réapparaissent chaque 22 du mois ...

"Je t'ai laissé ces stigmates afin que tout le monde puisse les voir et croire. Car beaucoup de personnes se sont éloignées de Dieu, de la prière et de l'église". St Charbel.

Comme chaque 22 du mois a lieu la grande procession des pèlerins venant de tous les horizons se recueillir à Annaya. Cette procession est aussi l'occasion de glorifier le Seigneur et de vénérer l'Eucharistie. C'est le souhait de St Charbel qui se perpétue de mois en mois avec chaque fois plus de fidèles.

L'Eucharistie est au centre de la vie du Père Charbel. Elle en est le pivot. Elle est également la source et la fin de tous les mystères du Christ. C'est bien là que le Père Charbel réalise sa rencontre sainte avec le sauveur.

""Aussi je te demande de te rendre à l'Ermitage chaque 22 du mois date de l'anniversaire de ta guérison. Là, je serai toujours parmi vous"".

Nouhad El Chami, miraculée du 22 janvier 1993, confie que chaque 21 du mois elle voit St Charbel dans son rêve qui lui dit : Nouhad tu es fatiguée ce soir, je le sais. Ne t'en fais pas, demain tu te sentiras mieux et tu reprendras toutes tes forces. Je serai près de toi dans la procession."".

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2024 2 09 /07 /juillet /2024 19:30
Règle de prière donnée par Saint Saraphim de Sarov

Saint Séraphin de Sarov a enseigné à tous la règle de prière suivante :

« Que chaque chrétien, au réveil, se tienne debout devant les saintes icônes et dise trois fois le Notre Père en l'honneur de la Très Sainte Trinité, puis trois fois l'hymne à la Mère de Dieu «

Ô Mère de Dieu et Vierge,

Réjouis-toi, Marie, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi.

Tu es bénie entre toutes les femmes et béni est le fruit de tes entrailles,

Car tu as mis au monde le Sauveur de nos âmes!

» et enfin une fois le Symbole de notre foi (Crédo).

Après avoir accompli cette règle, chacun s'occupe des tâches auxquelles il a été assigné ou auquel il est appelé.

« Pendant le travail à la maison ou en voyage quelque part, qu'il dise tranquillement « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur ».

S'il y a d'autres personnes à proximité pendant qu'il travaille, qu'il répète silencieusement « Seigneur, aie pitié » jusqu'au dîner.

« Après le dîner, après avoir terminé ses tâches, qu'il dise tranquillement « Très Sainte Théotokos, sauve-moi un pécheur » et laissez-le répéter cela jusqu'à s'endormir.

«Quand on va se coucher, que tout chrétien dise à nouveau la règle du matin mentionnée ci-dessus. Ensuite, qu'il aille se coucher en se protégeant du signe de la croix.»

Le Père Séraphim a dit : «En observant cette règle, il est possible d'atteindre la perfection chrétienne, car les trois prières indiquées sont le fondement du christianisme.

La première, en tant que prière donnée par le Christ lui-même, est le modèle de toutes les prières.

La seconde a été apportée du ciel par l'Archange pour saluer la Vierge Marie, la Mère de Notre Seigneur.

La troisième, le Symbole [de notre foi] contient en bref tous les dogmes salvifiques de la foi chrétienne.»

A ceux qui, pour une raison ou une autre, ne pouvaient pas suivre cette petite règle, le vénérable saint Séraphim recommandait de dire la prière de Jésus en toute circonstance : pendant les leçons, en marchant et même au lit.

Il basait ce conseil sur les paroles des Écritures : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé… »

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2024 1 08 /07 /juillet /2024 19:30
Une cathédrale en bambou

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0