Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 22:55
Humour
__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 22:57
Le stigmate extrêmement douloureux que Padre Pio a caché toute sa vie

Il ne l'a révélé qu'au pape Jean Paul II.

Padre Pio est l’un des rares saints a avoir reçu les plaies de la Passion du Christ sur son corps, qu’on appelle les stigmates.

En plus des plaies des clous et de la lance, il reçut également la plaie que le Christ avait sur l’épaule, causée par le port de la croix.

Personne n’avait connaissance de ce douloureux miracle, pas même frère Modestino de Pietralcina, un de ses amis et fils spirituel, qui l’aidait dans sa vie quotidienne.

Padre Pio lui dit un jour que lorsqu’il changeait son maillot, la douleur était tellement violente que c’était une des choses les plus difficiles à endurer.

Frère Modestino supposait que Pio parlait de la douleur qu’il avait quand il retirait le tissu de la blessure de son côté.

Il ne découvrit la vérité qu’après la mort de Padre Pio, alors qu’il rangeait les vêtements de son père spirituel.

Modestino avait été chargé de rassembler toutes les affaires et de les mettre sous scellé.

Sur le tricot de corps du saint, il découvrit alors une souillure sur l’épaule droite, près de l’omoplate.

Cette tache mesurait environ 10 centimètres de diamètre (un peu semblable à celle du Saint-Suaire de Turin).

Il se rendit compte alors que lorsque Padre Pio devait enlever sa chemise, le tissu collait à cette blessure ouverte et devait lui provoquer une énorme douleur.

« J’ai immédiatement informé notre supérieur de ce que j’avais trouvé », se rappela Modestino et l’abbé lui demanda de faire un rapport.

Le frère y ajouta que « le père Pellegrino Funicelli, (qui avait aussi aidé Padre Pio pendant de nombreuses années), lui avait raconté qu’à plusieurs reprises, en aidant Pio à changer son tricot de laine, il remarquait parfois sur son épaule droite ou gauche, cet hématome circulaire.

Wojtyla, son confident

Durant sa vie, Padre Pio n’a parlé de cette blessure qu’au futur pape Jean-Paul II.

L’historien Francesco Castello relate l’épisode de la rencontre entre le père Wojtyla et Padre Pio qui eut lieu en avril 1948 à San Giovanni Rotondo.

C’est à ce moment là que Pio aurait confié sa « blessure la plus douloureuse ».

Frère Modestino a rapporté plus tard qu’après sa mort, Padre Pio lui avait donné une explication en songe.

« Une nuit, avant de m’endormir, je lui adressais cette demande en forme de prière : “Cher père, si tu avais vraiment cette blessure, donne-moi un signe”. Puis je m’endormis.

Mais à 1h05 du matin, une douleur intense à l’épaule me tira d’un sommeil profond.

C’était comme si quelqu’un avait pris un couteau et trifouillé la chair dans mon omoplate.

Si la douleur avait continué quelques minutes de plus, je pense que je serais mort.

Au cours de cette expérience, j’entendis une voix qui disait : “Voilà comment j’ai souffert”.

Alors un parfum intense se mis à emplir ma cellule.

Je sentais mon cœur déborder d’amour pour Dieu.

J’éprouvais une sensation étrange : cette douleur, mon corps voulait la rejeter, mais l’âme, inexplicablement, la désirait.

C’était extrêmement douloureux et doux en même temps. Et c’est enfin que je compris ! »

Aleteia

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 22:54
Robert Schuman, apôtre et intercesseur pour la nouvelle Europe

En 1950 déjà, le père de la construction européenne semblait nous parler à nous Européens du XXIe siècle.

L’appel à la paix et à l’unité de Robert Schuman nous montre que nous sommes acteurs et avons un rôle dans cette construction. « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. »

Il écrivait ces mots alors que l’Église célébrait en 1950 l’année jubilaire convoqué par le pape Pie XII, anniversaire de notre Rédemption. Aujourd’hui, à l’occasion du jubilé extraordinaire de la Miséricorde, il est bon de se souvenir que nous sommes « ces pierres vivantes ».

Robert Schuman, un homme politique atypique

Il était un personnage solitaire et austère, aux allures de moine selon le journaliste du Monde, Jacques Fauvet. Modeste et discret, effacé, Robert Schuman avait conscience de n’être qu’un piètre orateur.

Il faisait cependant preuve d’humour et de rigueur dans ses discours. Il émanait de lui une force intérieure et sait faire preuve d’un courage politique.

Il a surtout été l’homme politique qui a le plus aidé, dès 1945, à la réconciliation de la France avec l’Allemagne, en mettant en pratique l’Évangile qui faisait vivre ce fervent catholique, profondément cultivé. Schuman allait discrètement à la messe tous les jours, très tôt le matin, et il récitait la prière du bréviaire.

Cet homme avait, jusque dans le détail, le sens de l’intérêt collectif : il étonnait les fonctionnaires avec son habitude d’éteindre lui-même les lumières dans les couloirs du ministère par souci d’économie…

Plus important encore, il faisait passer ses convictions avant sa carrière, acceptant de prendre des risques pour défendre un projet qui lui paraissait utile et juste, ce qui lui donne une certaine liberté dans son action politique.

Un rythme intérieur qui échappait aux agitations de l’action

Comme le soulignait François Mitterrand le 25 mai 1986 à l’occasion du centenaire de la naissance de Robert Schuman, le « Père de l’Europe » : « Homme public, sa vie obéissait à un rythme intérieur qui échappait aux agitations de l’action.

Membre de son gouvernement, je l’ai vu tel qu’il était, levé tôt le matin, abordant son travail le bureau vide de tout papier, après une longue méditation quotidienne que nul n’aurait osé troubler. »

Sur un chemin de sanctification

Laïc consacré, prophétisant ainsi ce que Vatican II proposera comme chemin de sanctification, Robert Schuman est aujourd’hui un précieux recours pour accompagner et guider nos politiques sur le chemin de la Paix et de l’Unité.

Seigneur,
À l’exemple d’un homme « doux et humble de cœur », je T’adresse ma prière.
À la suite de Robert Schuman, je m’abandonne à Ta Divine Providence,
Et je Te redis : Tu es le Maître, je Te fais confiance.
Entends ma prière pour (exprimez votre intention)
Et ainsi, viens manifester la sainteté de ton serviteur Robert Schuman, disciple du Christ en politique.
Seigneur, donne-moi aujourd’hui de faire Ta volonté là où je vis.
Amen.

 Aleteia

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0