Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 23:33
Plongeons!

Que la personnalité soit en partie une construction, cela est évident. Mais la personne, c'est autre chose. Ou plutôt, ça n'est pas une chose. Ou une chose sans prix, comme on voudra. Une chose digne. Une chose qui n'est pas seulement une chose. Une chose qui ouvre sur la conscience, sur un intérieur, sur des univers sans nombre. Une chose, peut-être, mais la plus extraordinaire des multivers.

Moi aussi, je peux dire "je n'existe pas". 
Mais c'est simplement une formule un brin provocatrice pour dire que "je n'existe pas séparé de Dieu" (aïe, j'aggrave mon cas, là). Les vagues ne sont pas séparées de l'océan. Mais dire, pour cette raison, qu'il n'y a pas de vague dans l'océan, c'est juste se chatouiller de formules outrées. C'est attirer l'attention au prix de la vérité. Non, les vagues existent. Chaque vague est unique. Rare. Éphémère. Et donc précieuse. 
Sans vagues, l'océan est vague. Un zombie. 
Sans moi, le Grand Moi est sans moi. Il a perdu sa moi-tié.

Et puis, cela est bien vain.
Unité, oui. Mais nier la personne ? Pourquoi donc ?
La remettre à sa place, oui. L'immensifier. L'ouvrir. La laisser se dilater, devenir transparente comme un vitrail. Mais chaque vitrail est unique.
L'impersonnel...
Ai-je besoin de tenir à cette absurdité pour vivre pleinement ? Non. 
De quoi ai-je besoin ?
D'amour. De silence. De ce miel brûlant qui coule je ne sais comment, mais de moi à moi.
Où est-ce que je trouve l'amour ? 
Ici, au centre, coïncidant exactement avec moi.
Vibrant. Palpitant. Unique. Vivant. Tout ce qu'il y a de plus personnel. Irremplaçable.
Je ne prétend pas l'expliquer. C'est juste comme ça. 
Je ne sais pas pour vous. Mais moi, c'est ainsi :
au centre, moi. Et ce moi est à la fois personnel et universel. Jamais impersonnel.
Je n'ai rien contre l'idée. 
mais l'idée ne correspond pas du tout à la réalité, à la vie.
Unique, en lui se rassemblent toutes les personnes passées, présentes et futures. Comme un immense chant d'amour.
Une communion de tout et de tous. 
Humaine. Fragile. Sauvage aussi. 
Toute puissante, mais tâtonnante. 
Le moi personnel, celui que je sens, 
est le moi de tout et de tous.
Plus je l'aime, plus je t'aime.
Plus je nous aime, plus j'aime. Sans fin.
C'est la merveille des merveilles, le miracle des miracles,
la "boucle étrange".
Que dire ?

Plongeons !

L'amour est toujours personnel.

Et c'est seulement ainsi qu'il peut s'épanouir, devenir généreux, uni vers Elle.

 

David Dubois, sanskritiste et spécialiste du shivaïsme.

 
_________________________________________________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 23:23
Les noces de Cana

Les noces de Cana

Jean 2, 1 à 11

Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là.
Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples.
Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. »
Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. »
Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »
Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres).
Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord.
Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent.
Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »
Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.


 

Homélie du Père Bernard Goublomme en visite à Béthanie

Le vin de la Joie

Écouter en ligne

Télécharger
Télécharger le texte de l'homélie
Bas de page

Abonnement au blog

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 23:56
Mandala de la terre - 6

Je vous propose régulièrement de magnifiques mandalas réalisés par l'artiste Ana Castilho à partir de combinaisons d'éléments de la nature - feuilles, fleurs, fruits, gousses, bois, pierres - .

Contemplez-les et méditez.

 

 
_________________________________________________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

 

Partager cet article
Repost0