Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 23:50
Un témoignage et un enseignement qui boulverse

Atteinte d’une maladie rare, Frédérique Lemarchand joue l’équilibriste entre la vie et la mort. Plusieurs expériences au contact du divin lui ont pourtant donné une force et une sensibilité hors-du-commun… 

 

 

Un témoignage et un enseignement qui boulverse

Le " Cantique du cœur ", écrit en 2015 par Frédérique Lemarchand est un récit autobiographique et poétique.

" Votre livre et votre cœur nouveau ne font qu'un, comme vos mots et vos peintures. Vous dites votre expérience et si la poésie surabonde ce n'est pas par coquetterie mais parce qu'il vous est impossible de dire autrement les abîmes où vous tombiez et les cieux où vous remontiez. Votre texte est un bloc incritiquable. Les grandes profondeurs - celles où vous avez été plongée - transforment en lave le langage usuel. Continuez à peindre - écrire - vivre - aimer " Christian Bobin

"Hymne unique de "deux âmes recousues à chaud ", chant d'un hymen " hors du temps, hors de tout ... or de moi, or du temps ".

Tel est le cri de ce livre que nous donne à entendre Frédérique Lemarchand rescapée des plus sombres ténèbres du monde: face à elle les abîmes de la mort ne sont rien !

" Opération providence d'un cœur au-delà du cœur, qui s'interdit de s'interdire d'espérer "

Puis vint " une abeille qui, de son miel, a tout recousu! "

" Mon impérieux devoir est de ne jamais lâcher le fil de la merveille. "

Celui de l'abeille céleste couturière présente dans les mains chirurgicales qui ne savent pas leur pouvoir miraculeux lorsque la chair qu'ils taillent et recousent se fait chair divine !

" Lors de ma transplantation j'ai traversé l'ineffable lumière sans limite ..."

Elle rencontre son sauveur :

" Diamant du sauveur, mon donneur de vie tu es et tu resteras mon étincelant compagnon du vertige et de l'inoubliable - La beauté de ta disparition, c'est ta présence ..."

Frédérique fait l'expérience dans sa chair de ce que découvrent aujourd'hui nos physiciens par leur intelligence seule.

" Trouver en l'espace de nos vies " dit-elle, " la seule unité créatrice qui accouple tous les contraires et toutes les formes irrationnelles, sous peine d'un suicide général ! "

C'est une invitation à entrer dans un autre champ du réel et sans doute un autre encore, ceux dont les mystiques connaissent le secret, eux que l'on a tués pour aller plus vite au suicide général ! Frédérique est de ceux qui redonnent vie, une vie élargie dont elle tente maintenant de rendre compte par ses dessins fabuleux et sa peinture.

" Ma peinture garde les yeux fermés comme tournés vers l'intimité du sans nom, incommunicable par intensité de pureté. "

N'est-ce pas l'intimité du Saint Nom qu'elle approche ainsi, par touches de peinture qui soudain " captent ce qui est aveugle ! "

Je picore dans le manuscrit des miettes d'indicible pour tenter de dire quel joyau nous offre son auteure, Frédérique, survivante d'une greffe cœur-poumons. Le génie chirurgical est certes une précieuse chose; mais comme toute chose, elle n'a de sens qu'elle même greffée au Verbe qui la fonde, divin guérisseur de toutes les blessures du monde. Et si l'opérateur ne se greffe pas à Lui, Frédérique sait que ses qualités de générosité, solidarité, précision, organisation, connaissances et tant d'autres, sont de Lui ... Et " ennoblissent l'âme du monde ! "

Le pinceau de l'artiste chante à cœur rendu vivant la noblesse du bistouri. Et l'artiste traverse maintenant la vie " à bras grands ouverts " dit-elle " pour mieux l'étreindre et rendre grâce."

Son pinceau nous traverse, nous lecteurs, il nous repeint et nous revivifie; il est le bistouri magique qui nous greffe à son tour, un cœur et des poumons subtils pour partager son histoire qui est la plus belle histoire d'amour que je connaisse."

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 23:38
Musique
Musique

Lorsque j’étais enfant,
Je me mis à sangloter assis par terre
A côté du piano de ma mère
Qui jouait et chantait
Car il y avait dans son chant
Une gloire timide mais solennelle
Que ma petitesse ne pouvait contenir

Et lorsqu’on m’a demandé
Pourquoi je pleurais
Je n’avais pas de mots pour le dire
Je secouai seulement la tête
Et continuai à pleurer

Pourquoi la musique la plus belle
Ouvre-t-elle une blessure en nous
Une douleur, une affliction
Profondes comme la nostalgie
De quelque pays lointain
Et à moitié oublié

Je n’ai jamais compris
Pourquoi il en est ainsi

Mais il existe une vieille légende
De l’autre côté du monde
Qui délivre le secret
De ce chagrin mystérieux

Pendant les siècles des siècles
Nous avons erré
Mais nous avons été faits pour le paradis
Comme le cerf pour la forêt

Et quand nous vient la musique
Avec sa beauté céleste
Elle nous apporte l’affliction
Car lorsque nous l’entendons
Nous nous rappelons un peu
De ce pays natal perdu

Faiblement nous nous rappelons les champs
Leur trèfle parfumé caressé par le vent
Les chants d’oiseaux dans les vergers
Les violettes sauvages blanches dans la mousse
Au bord de ruisseaux transparents

Et resplendissante au cœur de cela
Se trouve la beauté tant attendue
De Celui qui nous attend
Qui toujours nous attendra
Dans ces prairies radieuses

Mais qui est aussi venu vivre avec nous
Et qui erre où nous errons.

Anne Porter, « Musique »  dans Living Things: Collected Poems, Hanovre, NM: Zoland Books, 2006, pp. 54-55.

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 23:54
Cours en ligne (Mooc) : Jésus, l’Incomparable
Cours en ligne (Mooc) : Jésus, l’Incomparable

Ce MOOC présente Jésus. Que sait-on historiquement de lui ? Que signifie ce que l’Eglise proclame de son mystère et pourquoi est-ce crédible ?

A qui s'adresse ce MOOC

A tous ceux que fascine ce personnage le plus étonnant de l’histoire humaine : Jésus de Nazareth. Bien sûr d’abord aux chrétiens qui reconnaissent en lui le Christ, le Sauveur, le Fils de Dieu. Mais aussi à tous ceux qui sont séduits par son message d’amour et de paix ou qui simplement s’interrogent : comment cet homme sans richesse, sans armée, sans tambour ni trompette a-t-il pu plier l’histoire en deux, au point qu’il y a un « avant Jésus-Christ » et un « après Jésus-Christ » ?

Puisque nous suivrons pas à pas l’histoire de cet être singulier et que nous verrons ce que peu à peu ses disciples ont découvert de sa personnalité, nul besoin d’avoir des connaissances théologiques préalables. Un grand désir de connaître Jésus suffit. Certes tout un vocabulaire spécifique et complexe a été forgé pour parler de ce cas unique qu’est Jésus, mais précisément nous expliquerons, chemin faisant, les termes techniques auxquels les disciples de Jésus ont eu recours pour essayer de rendre compte de l’insondable identité de leur maître.

Objet du cours

Donner à aimer et à connaître Jésus. Rejoindre et comprendre la confession de l’Eglise qui le proclame vrai Dieu et vrai homme. Permettre d’entrer avec Lui dans une relation intime. Non comme on évoque avec respect un personnage du passé, mais comme on s’ouvre à une vivante espérance. Car Jésus n’est pas un glorieux défunt dont on saluerait la mémoire. Il est le Vivant, le Ressuscité du matin de Pâques, celui qui ouvre pour toute l’humanité les portes de la vie éternelle. L’objet du cours est de montrer que cela est crédible pour que chacun puisse parvenir à une profession de foi toujours plus sincère et profonde en Jésus, le Christ, l’unique Sauveur du monde.

Contenu du cours

Le cours se déroulera sur douze semaines.

Pré-MOOC (introduction au cours pour donner les quelques pré-requis)
1. L’humilité comme pré-requis
2. Jésus a-t-il vraiment existé ?
3. Les Evangiles disent-ils vrai ?

Jésus a dit « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean 14, 6). Cette phrase nous servira pour charpenter notre MOOC en trois temps principaux suivants les articles du Credo.

A/ Le Chemin

Jésus est tout d’abord le Chemin. De tous temps et sous tous les cieux les hommes ont cherché un chemin pour atteindre l’inaccessible, pour s’élever vers Dieu. Or voici qu’en Jésus c’est Dieu lui-même qui a franchi la distance : pour nous les hommes et pour notre salut, il descendit du Ciel. On comprend que les premiers disciples de Jésus se soient appelés tout bonnement les adeptes de la Voie. Jésus est la Voie Royale qui nous mène à Dieu. Nul ne va au Père sans passer par lui. Il est l’Unique Médiateur.

I) Je crois en Jésus Christ
1. Le Saint Nom de Jésus.
2. Christ : le messianisme. Prêtre, Prophète et Roi.
3. Ferveur, signe et secret messianiques. Les miracles.

II) Son Fils unique, notre Seigneur
1. Médiations descendantes : Ange, Sagesse, Parole. Fils de l’homme.
2. La prétention de Jésus au rang divin ?
3. Le Fils unique de Dieu : Photin, Sabellius, Arius.

III) Il a été conçu du Saint Esprit
1. Cur Deus homo ? Le pourquoi de l’Incarnation.
2. La conception virginale.
3. L’admirable échange. Vraiment Dieu et vraiment homme.

IV) Il est né de la Vierge Marie
1. Marie, Mère de Dieu. Le nestorianisme.
2. Jésus vraiment homme. Monophysisme, appolinarisme.
3. Les grands conciles christologiques, la communication des idiomes.

B/ La Vérité

Lors de son procès Jésus rétorque à Pilate : « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité » (Jn 18,37). Dès l’origine ce témoignage ne fut pas reçu et Jésus a été le signe de contradiction annoncé par le vieillard Syméon (Lc 2,34). Son enseignement, son comportement, ses prétentions, ses fréquentations choquèrent ses contemporains. Le messager, indissociable de son message, fut violemment rejeté. Par tous les mystères de sa vie le Christ a annoncé l’Heure pour laquelle il était venu : celle de sa passion et de sa mort sur la croix.

V) Il a souffert sous Ponce Pilate
1. Le mystère du Seigneur, le Royaume de Dieu. Les Paraboles du Règne.
2. Signe de contradiction : La Loi et le sabbat, les pauvres et les pécheurs, le Temple.
3. Les annonces de la Passion : Baptême, Transfiguration. Le Serviteur souffrant.

VI) Il a été crucifié
1. Qui a livré Jésus ? Les juifs ? Judas ? Dieu le Père ?
2. Cène et Agonie. Monothélisme. Les deux volontés du Christ. Le Sacré-Cœur.
3. Le sacrifice parfait. Nouvel Adam et Nouvelle Eve. La croix glorieuse.

VII) Il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers
1. Vraiment mort. Serpent d’airain. Le tombeau de Joseph d’Arimathie.
2. Corps et âme séparés mais unis au Verbe. L’âme aux enfers.
3. Le Bon Pasteur dans les enfers ; Les justes, juifs et païens, des temps anciens.

C/ La Vie

Jésus a définitivement attesté la Vérité dont il témoigne par sa Résurrection d’entre les morts. Lui seul peut dire « je fus mort et maintenant je vis » (Ap. 1,18). Cette vie il veut que ses disciples l’aient en abondance. Le petit troupeau qu’il rassemble c’est l’Eglise sur laquelle les portes de la mort n’ont plus aucun pouvoir. Par les sacrements, l’Eglise reçoit du Ressuscité l’Esprit qui est Seigneur et qui donne la Vie. L’Esprit et l’Epouse disent : Marana Tha, Viens bientôt Seigneur Jésus ! (1 Co 16,22 ; Ap 22,20)

VIII) Il est ressuscité d’entre les morts
1. Kerygme. Le troisième jour. L’accomplissement des Ecritures.
2. La Résurrection : un évènement historique et transcendant.
3. L’état de l’humanité ressuscitée du Christ. Premier né d’une multitude.

IX) Il est monté aux Cieux et siège à la droite de Dieu
1. L’Ascension. Noli me tangere. L’Emmanuel.
2. Jésus et l’Esprit Saint. La Pentecôte. La Loi de l’Esprit de vie dans le Christ Jésus.
3. La Sagesse assise. Les Béatitudes. Grand-Prêtre en notre faveur.

X) Il viendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts
1. Les trois venues du Seigneur. Déjà là et pas encore. Pourquoi si tard. Millénarismes.
2. Apocatastase. Le jugement dernier « image décisive de l’espérance ».
3. Chacun jugé selon sa loi. Le Fils de l’homme, les boucs et les brebis. Enfer et Paradis.

Conclusion

XI) Tout récapituler en Jésus Christ
1. Jésus a voulu l’Eglise. Jésus sans l’Eglise ou l’Eglise sans Jésus ?
2. L’Eglise Corps du Christ, Epouse du Christ, sacrement de l’unité.
3. Christocentrisme et théotropie. Iconoclasme et Nicée II. Il est l’Image du Dieu invisible.

Travail hebdomadaire

Le travail hebdomadaire est à l’appréciation de chacun. Cela représente un investissement de 30mn à 1h30 par semaine, dans la mesure où sont mis en ligne chaque lundi (et disponibles jusqu'à la fin du MOOC) :

  • Trois vidéos de cours à visionner et/ou télécharger ;
  • Une activité sous forme de cinq questions à réponse unique ou multiples ;
  • D’éventuelles vidéos complémentaires, classées par niveaux de difficulté ;
  • Des documents d'approfondissement à consulter et/ou télécharger ;
  • Un travail dirigé hebdomadaire pour préparer la séance suivante ;
  • Un forum pour échanger avec les autres participants et interroger l’enseignant ;
  • À la fin de certaines parties du cours, un devoir de synthèse évalué par les pairs ;
  • Au terme du parcours, une évaluation finale en ligne suite à laquelle le participant pourra demander, en fonction de sa moyenne globale, une attestation de réussite numérique d’un montant de 15€, accompagnée d’un livret du cours au format pdf.

Outils à disposition

De nombreux outils pédagogiques seront à disposition des participants :

  • Un pré-MOOC vous donnera les quelques pré-requis nécessaires en trois vidéos d'introduction ;
  • Un billet vidéo de l’enseignant et une illustration introduiront chaque séance du MOOC ;
  • Une fenêtre avec des extraits bibliques sera proposée sous certaines vidéos du cours. La traduction utilisée sera celle de la Bible de la Liturgie avec l’aimable autorisation de l’AELF ;
  • Une foire aux questions mise à jour régulièrement répondra aux interrogations les plus fréquentes ;
  • Une newsletter hebdomadaire vous informera et vous guidera au fil du cours ;
  • Plusieurs interventions en direct de l'enseignant permettront de répondre à des questions présélectionnées ;
  • Il sera en outre possible de suivre le MOOC via sa tablette ou son smartphone ;
  • SINOD sera enfin présent sur Facebook et Twitter.

L'enseignant

Le Père Guillaume de Menthière est curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption de Passy (Paris XVI) et délégué de l’Archevêque pour la vie religieuse. Il enseigne depuis plus de vingt ans à l’Ecole Cathédrale et a publié de nombreux livres dont les plus récents : Marie de Nazareth (Mame, 2014) et La nécessaire conversion (EDB, 2016).

__________________________________
 

277163 234956736553388 1210667500 qSi vous souhaitez recevoir chaque jour un texte spirituel choisi par le diacre Marc abonnez-vous à son blog :

S'abonner à SERAPHIM

Partager cet article
Repost0