Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 20:41
Garde-manger de Carême

+ fruits secs (raisins, raisins de Corinthe, pommes, canneberge, abricots, pruneau, noix de coco rapée)
+ fruits & légumes frais
+ écorces d'orange et de citron confites
+ pois/fèves secs (haricots noirs, soja, haricots blancs, haricots rouges,..)
+ légumes secs (lentilles rouges, vertes, brunes; pois chiches, pois cassés, etc)
+ graines (potiron, sésame, tournesol, pavot de cuisine)
+ noix (amandes, cajou, cacahouètes, pécan, pignons de pin, pistaches, noix)
+ herbes et épices (poivre, menthe, etc)
+ tisanes
+ cafés de divers goûts
+ jus concentrés congelés
+ caroube (copeaux, morceaux et poudre)
+ succédanés non-laitiers de crème (liquides et séchés)
+ succédanés non-laitiers de sauces fouettées
+ eau de rose
+ cacao de cuisine
+ vins non-alcoolisés & eau pétillante
+ fruits et légumes en boîte
+ jus, sauce et concentré de tomate
+ haricots et légumes en bocaux
+ diverses sortes de pâtes (vérifiez les étiquettes pour les ingrédients)
+ pains de carême (achetés ou faits-maison)
+ produits à base de soja (lait de soja, tofu, tempeh, sauce soja / tamari, etc)
+ cubes de bouillon de carême (légumes, champignons, oignons, etc)
+ sauces végétariennes
+ curry en poudre
+ sauce tomate sucrée, moutarde, pickles, condiments, chutneys
+ mayonnaise de carême (pas d'oeufs, pas de résidu laitier)
+ sauces asiatiques (fèves noires, ail, cacahouètes, etc)
+ sauces et condiments mexicains
+ margarine de carême (ni lait ni résidu laitier)
+ substitut d'oeufs (pas de blancs!)
+ tahin (pâte de graines de sésame), beurre de cacahouètes
+ vinaigres (au cidre de pomme plutôt qu'alcool)
+ huiles végétales (tournesol, soja, cacahouètes, sésame, noix, etc)
+ miels, confitures, sirop d'érable, sirop de maïs
+ orge, farine de maïs, germe de blé, blé
+ divers riz (brun, concassé, entier, sauvage, etc)
+ farines (riz, blanche, froment, etc)
+ chili végétarien (en boîte)

 

Quelques détails à vérifier pour le choix d'ingrédients carémiques

Nouilles : vérifiez les nouilles en boîtes, la plupart contiennent de l'oeuf ou du lait. Replacez les nouilles avec des spaghettis ou des nouilles végétariennes.

Mayonnaise : la plupart des marques contiennent du lait, des oeufs, ou les 2.

Margarines : si vous voulez réellement jeûner, vérifiez les margarines pour les résidus lactés (lactosérum). Une margarine de soja en est toujours exempte. Certaines margarines à base d'huile végétale le sont aussi.

Oeufs : si c'est absolument nécessaire, utilisez un produit de substitution. Cela rend les recettes plus difficiles; vous pouvez être amené à préférer prendre une meilleure recette plutôt que de devoir évaluer combien de substitut d'oeuf nécessiterait votre première recette.

Fromages : placer un petit bol de fromage râpé sur la table de l'enfant pas encore en âge de devoir jeûner est une manière acceptable pour lui rendre le repas plus attractif; de même que pour pallier au manque de calcium inhérent au régime végétarien [1].

Bouillons: les bouillons de viande peuvent être remplacés par des bouillons de légumes. Si vous utilisez des cubes de bouillon, ne rajoutez pas de sel à votre recette, car les cubes en regorgent.

Gélatine, gelées et guimauves: autrefois, ces produits étaient considérés comme d'origine animale; cependant le processus pour les produire est si poussé que les rabbins Juifs-orthodoxes les considèrent comme Casher pour les repas sans viande. Cela semble en tout cas suffisant pour être acceptable pour la plupart des Chrétiens Orthodoxes (on trouve aussi des gélatines d'origine végétale).

Beurre de cacahouètes & tahin: rien à redire [2].

Chocolat: peut être remplacé par du cacao ou de la caroube (les copeaux de chocolat peuvent être remplacés avec des copeaux de caroube).

Alcool: le cidre de pomme léger est un bon substitut pour le vin blanc, et parfois le sherry ou le vin rouge.

Desserts: quand vous recevez des invités durant le Carême, souvenez-vous que nombre de gens se privent de desserts et de sucreries. Ayez plutôt un panier de fruits frais décorant votre table. Les invités souffrant de diabète apprécierons aussi.


Ingrédients de petit-déjeuner carémique
+ biscuits aux fruits
+ gaufres carémiques avec confiture ou sirop
+ petits pains avec beurre de cacahouètes et miel
+ salade de fruits
+ quatre-quart aux pommes
+ tahin & miel sur biscotte
+ crêpes de carême
+ petites génoises carémiques
+ fruits frais
+ compote de pomme ou pommes au four
+ pamplemousse cuit
+ céréales en flocons & lait de soja goût vanille
+ couke à la cannelle
+ croissant non-lacté
+ sablés (ou kasha)
+ müesli avec compote de pommes
+ müesli avec compote d'autres fruits
+ porridge aux raisins et sirop ou confiture

Croyez-le ou non, mais la compote de pomme marche à merveille comme substitut au lait sur les céréales, et aussi dur à croire et pourtant vrai, le jus d'orange va aussi bien en la matière (vraiment!)


La plupart des suggestions ci-dessus proviennent de la paroisse Saint Mary Antiochian Orthodox Church, Wichita, Kansas

notes du traducteur
[1] c'est le baratin qu'on a réussi à faire croire à la population pour pousser à la consommation, et donc à la vente et à la surproduction bovine et laitière, mais c'est archi-faux. Les haricots, algues, etc, contiennent infiniment plus de calcium que les produits laitiers; et étant d'origine végétale, c'est un calcium intégralement assimilable par l'organisme, au contraire de celui d'origine animale. Sinon comment, depuis des millénaires, certaines populations ont-elles fait pour subsister, sans produits laitiers??
[2] et les OGM??? La plupart des cacahouètes d'origine américaine sont impropres à la consommation, n'étant plus produites naturellement depuis des lustres. Il est difficile de trouver du beurre de cacahouètes qui ne soit pas infecté par les OGM. C'est d'ailleurs valable pour d'autres produits de la liste, le soja étant le plus célèbre problème, 80% de la production mondiale (minimum!) étant d'ores et déjà contaminée par cette folie prométhéenne que sont ces OGM.
[3] Une telle liste pouvant être utile à ceux dont l'alimentation habituelle, etc (voir ci-après) correspond, je la publie en traduction. De toute manière, ça n'enlève en rien au besoin de consulter son père confesseur.

RECETTES GRECQUES

BOISSONS :
Sirop de cannelle 
Vin de fraises
SOUPES :
Soupe de lentilles 
Soupe de lentilles à la coriandre
Velouté de champignons (sans beurre)
Soupe de riz et petits pois au tahin
Soupe aux amandes
Pois chiches au citron
Fassolada
Soupe de potiron-châtaigne
Velouté de champignon et butternut (sans crème)
Soupe citronnée au tahin et à l'aneth
Soupe à la tomate
Soupe aux orties (sans beurre)
Velouté aux épinards (sans beurre)
Velouté aux poireaux  (sans beurre)
PITES :
Strifti au royal d'aubergines

Aguinaropita ou pita aux artichauts

MEZES :

Pleurotes frits
Aubergines toursi ou au vinaigre
Melitzanosalata ou caviar d'aubergine
Tomatokeftes
Olives noires en terrasse
Revithosalata ou houmous
Taramosalata ou tarama
Houmous de petits pois
Poulpe au vin

eignets de crevettes aux câpres
SALADES :

Salade d'yeux noirs 
Lahanosalata ou salade grecque de chou blanc
Horta ou salade cuite
Salade cuite de feuilles de betterave
Roquette-poire (sans fromage)
Aux petits haricots blancs

Tagliatelles de courgette 

LEGUMES :

Poireaux aux pruneaux
Poireaux crétois
Feuilles de chou farcies végétariennes
Chou fleur aux champignons de Paris
Frites grecques  
Légumes confits au four
Briam ou gratin grec de légumes
Artichauts à la polita
Le chou-fleur saoul
Aubergines imam (sans fromage)
Petits pois à la grecque
Tourlou
Navets, pommes de terre, carottes au miel

FECULENTS :
Pilafi de fête
Prassorizo ou riz aux poireaux
Spanakorizo ou riz aux épinards 
Lahanorizo rouge ou riz au chou rouge grec  

Gnocchi en sauce méditerranée 
LEGUMES SECS  (OSPRIA) :

Yigandes ou haricots blancs géants au four
Fassolada
Févette à l'aneth de Skyros
Tartelette de févettes (sans feta)
Pois chiches en verdure
Salade de petits haricots blancs
Fava de Santorin
Pois chiches au citron 

Pilaf de lentilles  

MOLLUSQUES :

Encornet farci
Soupies spanaki ou épinards à la seiche
Poulpe et seiche en marinade
Μoules marinières
Makaroni kofto au poulpe
Poulpe au vin
GOURMANDISES :

Loukoumades ou beignets
Melomakarona 
Coing tendre aux épices
Amygdalota ou rochers aux amandes
Glyko stafili ou raisin confit 
Karydaki ou noix fraiches confites
Moustalevria 
Sorbet de melon vert
La saga des bananes
Sablés aux graines de sésame
Gâteau coulant au chocolat noir et tahin
Chaussons de pâte d'amande
Crème de lait de coco vanille-ananas
Biscuits au tahin et flocons d'avoine
Le cake aux pommes
Crème de tahin, orange et abricots secs
Crème orange aux fraises
Confiture framboise-chocolat
Confiture de fraises 
Karpouzopita ou pita de pastèque
PAINS :
Lagana  (pain traditionnel du Lundi Pur)
Le paximadi ou pain d'orge biscotté 

Pour nous aider à aimer le Carême : témoignages et explications

https://www.saintemadeleine.org/wp-content/uploads/2020/03/Livret-de-Careme-2020.pdf

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 20:30

Lecture de la péricope de l'Evangile de Luc et homélie du diacre Marc Guichard

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 20:30

Cette familiarité des chrétiens avec le Seigneur est toujours communautaire. Oui, elle est intime, elle est personnelle mais en communauté. Une familiarité sans communauté, une familiarité sans le Pain, une familiarité sans l’Eglise, sans le peuple, sans les sacrements, est dangereuse.

Elle peut devenir une familiarité – disons-le – gnostique, une familiarité pour moi seulement, détachée du peuple de Dieu. La familiarité des apôtres avec le Seigneur a toujours été communautaire, toujours à table, signe de la communauté. Elle est toujours allée de pair avec le Sacrement, avec le Pain.

Je dis cela parce que quelqu’un m’a fait réfléchir sur le danger de ce que nous sommes en train de vivre en ce moment, de cette pandémie qui a fait que tous nous communiquions même religieusement à travers les médias, à travers les moyens de communication.  

Même cette Messe, nous communiquons tous, mais nous ne sommes pas ensemble, spirituellement ensemble…  Le peuple est petit.  Il y a un grand peuple : nous sommes ensemble sans être ensemble.  

Même le Sacrement, aujourd’hui vous l’avez, l’Eucharistie, mais les gens qui sont connectés, ils ont seulement la communion spirituelle.  Et ça, ce n’est pas l’Eglise : ça, c’est l’Eglise d’une situation difficile, que le Seigneur permet, mais l’idéal de l’Eglise est toujours avec le peuple et avec les sacrements. Toujours.

Avant Pâques, quand est sortie la nouvelle que j’allais célébrer Pâques dans la basilique Saint-Pierre vide, un évêque m’a écrit – un bon évêque, quelqu’un de bien – et il m’a réprimandé.  « Mais pourquoi donc ?  Saint-Pierre est si grande, pourquoi ne pas y mettre au moins 30 personnes, pour que l’on voie du monde ? Il n’y aura pas de danger … ».  Et moi je me suis dit : « Mais qu’est-ce qu’il a dans la tête, celui-là, pour me dire ça ? ».

Je n’ai pas compris, sur le moment.  Mais comme c’est un bon évêque, très proche du peuple, il aura sans doute voulu me dire quelque chose.  Quand je le verrai, je lui demanderai.  Puis j’ai compris.  

Il me disait : « Faites attention à ne pas ‘viraliser’ l’Eglise, à ne pas ‘viraliser’ les sacrements, à ne pas ‘viraliser’ le peuple de Dieu.  

L’Eglise, les sacrements, le peuple de Dieu sont concrets.  C’est vrai qu’en ce moment nous devons entretenir cette familiarité avec le Seigneur de cette manière, mais pour sortir du tunnel, pas pour y rester.

Et ça, c’est la familiarité des apôtres : non pas gnostique, non pas virtuelle, non pas égoïste pour chacun d’eux, mais une familiarité concrète, dans le peuple.

 La familiarité avec le Seigneur dans la vie quotidienne, la familiarité avec le Seigneur dans les sacrements, au milieu du peuple de Dieu.  Ils ont fait un chemin de maturité dans la familiarité avec le Seigneur : apprenons donc nous aussi à le faire.  

Dès le premier moment, ils ont compris que cette familiarité était différente de ce qu’ils imaginaient, et ils sont arrivés à cela.  Ils savaient que c’était le Seigneur, ils partageaient tout : la communauté, les sacrements, le Seigneur, la paix, la fête.

Que le Seigneur nous enseigne cette intimité avec Lui, cette familiarité avec Lui mais dans l’Eglise, avec les sacrements, avec le saint peuple fidèle de Dieu.

De l’homélie du pape François lors de la messe matinale à Sainte-Marthe du 17 avril 2020

S'abonner au Blog Seraphim

Cliquer ICI

Partager cet article
Repost0